Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Août 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

RBPdL et CARS LONGUE DISTANCE....

Partagez
avatar
BiBi35
Admin

Messages : 1690
Date d'inscription : 16/08/2014
Age : 58
Localisation : RENNES BREIZH

RBPdL et CARS LONGUE DISTANCE....

Message par BiBi35 le Lun 8 Juin - 8:22

Transdev lance isilines, sa marque de cars longue distance en France
05 juin 2015 | par Robert  Viennet




Le réseau isilines



Stationné devant le siège de Transdev, le premier autocar Isilines qui circulera en France dès le 10 juillet 2015 Robert Viennet
Transdev lance isilines, sa marque de cars longue distance en France
Transdev va lancer dès le 10 juillet 2015, date prévue du vote de la loi Macron, ses 17 premières lignes régulières nationales par autocar, sous la marque isilignes. Une première étape qui sera suivie, dès que l'on connaîtra les limites de distance fixées par la loi, par l'ouverture de plusieurs lignes supplémentaires qui desserviront une cinquantaine de villes françaises.

Isilines c'est donc le nom de la marque retenue par Transdev pour opérer ses lignes régulières intérieures par autocar. "Un nom simple et facile à retenir et identifiable également par une clientèle internationale", explique Dominique Wood, directrice de la communication de Transdev.
Si le groupe, qui ne cache pas ses ambitions sur ce marché depuis plusieurs mois, l'annonce avant même la promulgation de la loi Macron c'est parce que ce marché intéresse beaucoup d'opérateurs français et étrangers. Dernier candidat déclaré l'Allemand Flixbus, leader de ce marché dans son pays. On pourrait citer également iDBUS la filiale de la SNCF, les autocaristes de Starshipper, les anglais de Megabus et d'autres qui ne se sont pas encore déclarés. "Il fallait lancer ce service à l'approche de l'été, une période où les français se déplacent plus, et parce que la concurrence étrangère arrivant, nous devions nous positionner très rapidement", explique Jean-Marc Janaillac, PDG de Transdev.

Mise à feu le 10 juillet


Le 10 juillet 2015, date prévue du vote de la loi Macron, Transdev, via sa filiale Eurolines, lancera donc 17 lignes desservant une trentaine de villes dans tout l'hexagone. Dès que la loi sera votée et que les parlementaires auront fixé la distance limite en deçà de laquelle les opérateurs devront demander une autorisation pour opérer une ligne (100 ou 200 kilomètres ?), des étapes supplémentaires seront proposées sur ces lignes, ce qui pourrait permettre de desservir au total une cinquantaine de villes. Ainsi sur la ligne Strasbourg-Lyon, une liaison entre Strasbourg et Mulhouse distantes de 113 kilomètres ne sera possible que si les députés favorables à la limite de 100 kilomètres ne l'emportent sur les sénateurs qui proposent de la porter à 200 kilomètres.
Isilignes assurera deux types de dessertes : des liaisons radiales à forte clientèle comme Paris-Lyon ou Paris-Lille et des liaisons transversales entre villes de province comme Strasbourg-Lyon ou Nice-Bordeaux peu ou mal desservies par le train. Pour Jean-Marc Janaillac, il ne s'agit pas de concurrencer le train sur les longues distances "où le TGV est imbattable en vitesse" mais de proposer une nouvelle offre de mobilité plus économique – "50% moins cher que le train en moyenne" – qui profitera à des clients ne se déplaçant pas ou peu, ou utilisant d'autres moyens comme le covoiturage. Quant aux transversales, elles viendront combler le vide laissé par le réseau ferroviaire français essentiellement radial.

Eurolines bras armé de Transdev


C'est Eurolines la filiale de Transdev qui opère déjà des lignes intérieures en cabotage sur ses liaisons internationales, qui sera chargée de commercialiser et de piloter ce qui apparaît comme un véritable réseau national avec sa numérotation de lignes semblable à un réseau urbain (ligne A Paris-Calais, ligne B Paris-Lyon etc.). Elle disposera, en vitesse de croisière de 300 cars de grand tourisme pris dans un premier temps dans le parc des filiales autocaristes de Transdev, puis complétés par l'achat de nouveaux matériels. Des cars grand confort, climatisés, équipés de sièges larges et inclinables, de prise de courant et USB, du WiFi, de toilettes etc.
Les lignes en cabotage opérées par Eurolines sous sa marque perdureront et leurs horaires seront combinés avec ceux d'isilines "pour offrir à nos clients l'offre de transport la plus large possible", explique Laurence Broseta, directrice générale France de Transdev. Dès le 1er juillet 2015, Eurolines renforcera son offre de cabotage sur ses principales lignes.
La vente des billets débute, dès le 4 juin, au travers des sites isilines.fr et eurolines.fr, mais aussi par téléphone via un centre d'appel, dans l'une des 50 agences Eurolines et Transdev et auprès de 800 agences de voyage partenaires agréées.

5 millions de voyageurs attendus en 2017


Jean-Marc Janaillac ne cache pas que son ambition est de rester leader sur ce marché : "En 2014 Eurolines à transporté 90 000 passagers en cabotage, en 20017 isilines, qui va créer 1000 emplois directs, vise 5 millions de voyageurs et un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros".
La réalisation de ces objectifs dépendra de plusieurs facteurs : comment réagira le marché français à cette offre nouvelle de mobilité ? Quelle limite les parlementaires vont-ils fixer à l'open access ? Comment isilines va-t-elle résister dans la bataille des prix qui devrait se déclencher dès que la concurrence aura lancé ses propres lignes ? En Allemagne où ce marché s'est ouvert en janvier 2013, la bataille des prix a été féroce pendant deux ans entre les nombreux opérateurs qui se sont lancés. Aujourd'hui, le marché s'est assaini, plusieurs opérateurs ont disparu ou ont été absorbés par leurs concurrents. Mais le nombre de voyageurs en car est passé outre Rhin de zéro à 20 millions par an.


Robert Viennet
avatar
Sarthe rail

Messages : 98
Date d'inscription : 10/04/2015
Age : 57
Localisation : le mans

Re: RBPdL et CARS LONGUE DISTANCE....

Message par Sarthe rail le Lun 8 Juin - 11:09

:th (2): mais on marche sur la tête...des lignes de cars // à des lignes SNCF et ...le vide total là ou il faut "vitaliser" des régions rurale entière". Ecrémage des trafics, combien des postes supprimés à la SNCF , Des trafics routiers supplémentaires qui vont s'ajouter ...
Le car pour le prolo, le train ...pour qui, les cadres dont les voyages sont à la charge des entreprises...donc des consommateurs....
Merci BiBi pour l'info, j'ai pris le temps de tout lire....
Nota, les tarifs SNCF sont exhorbitants pour les occasionnels et l'image SNCF/clients est brouillée dans une boîte trop sclérosée, esprit "fonctionnaire" encore omniprésent. affraid je vais m faire des ennemis.

lol!:rendeer:
avatar
Bretillien35

Messages : 62
Date d'inscription : 19/05/2015
Age : 57

Re: RBPdL et CARS LONGUE DISTANCE....

Message par Bretillien35 le Lun 8 Juin - 17:32

:th (2): Quel est l'intérêt :
D'une ligne Brest/Lorient (en concurrence avec les Ter Bretagne) Rennes/Nantes
D'une ligne Rennes/Le Mans/Paris ....
et j'en passe ! (la carte se suffit à elle même) et avec le covoiturage, la sncf a des soucis à se faire.
Je suis allez sur le site...Re oups .
Merci aussi bibi pour l'info (où trouves tu tout ça...un lundi matin en +....
lol!

Contenu sponsorisé

Re: RBPdL et CARS LONGUE DISTANCE....

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 24 Aoû - 8:42