forum consacré au rail en Bretagne ett Pays de la Loire/mobilité TCSP

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

BiBi35


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Faute de conducteurs, la SNCF va supprimer des trains

Partagez
avatar
rail ouest

Messages : 122
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 55
Localisation : Huelgoat Finistère

Faute de conducteurs, la SNCF va supprimer des trains

Message par rail ouest le Lun 22 Fév - 18:08

Faute de conducteurs, la SNCF va supprimer des trains
SNCF - Modifié le 22/02/2016 à 15:07 | Publié le 22/02/2016 à 13:47

La SNCF n'a pas réussi à recruter suffisamment de conducteurs pour ses TER. Elle va donc supprimer certains trains pendant les heures creuses.

 La SNCF va supprimer pendant quelques semaines des TER en heures creuses dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, faute notamment d'avoir réussi à recruter suffisamment de conducteurs. Ce « plan de transport adapté » (PTA) s'étale du 29 février au 16 avril en Picardie et du 7 mars au 16 avril dans le Nord-Pas-de-Calais. Certains trains seront remplacés par des bus, mais pas de manière systématique.

Le député PS des Ardennes, Christophe Léonard, a également fait état de la suppression, à compter du 3 avril, de 6 trains dans son département, en provenance ou à destination de Charleville-Mézières, conséquence selon lui du détachement « de 10 conducteurs ardennais en Ile-de-France »

« Cette situation est de fait le résultat d'une mauvaise gestion de la SNCF, qui n'a pas recruté assez de conducteurs en 2014 et se retrouve aujourd'hui incapable d'assurer l'ensemble de ses activités sur le territoire national », a-t-il dénoncé dans un communiqué. 

30 trains sur 1250 La SNCF assure que dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le PTA concerne « moins de 0,5% » de ses clients et que seuls « 30 trains en moyenne par jour sur 1 250 trains » sont concernés.

« Cela concerne des trains très peu fréquentés que nous avons choisis en période creuse et surtout pas des trains domicile-travail », a déclaré à l'AFP Céline Czernak, responsable des relations presse chez SNCF Mobilités pour la région.

En cause selon elle, un problème de recrutement et de formation des conducteurs. Comme il faut 18 mois pour former un conducteur, tout le processus d'entrée dans l'entreprise est décalé. « Pour avoir un candidat qui arrive au bout de sa formation, il nous faut 200 dossiers de candidatures », souligne Mme Czernak.

Les conditions de travail refroidissent les candidatsAinsi, la moitié des candidats abandonnent selon elle leur formation lorsqu'ils prennent connaissance des conditions de travail (horaires décalés, etc). Par ailleurs, le taux d'échec aux tests médicaux augmente, selon elle, du fait de la détection plus importante de consommation de psychotropes ou de cannabis.

Enfin, le taux d'échec à la formation elle-même augmente aussi, notamment parce qu'elle requiert une bonne partie d'apprentissage par coeur.

A cela s'ajoutent les arrêts maladie, la nécessité de solder ses congés de l'année précédente avant le 31 mars, ou encore la plus grande difficulté à anticiper les départs à la retraite après la réforme.

Le covoiturage comme alternativeDu côté des usagers, l'incompréhension règne. « La SNCF n'a pas prévu ce qu'il fallait en matière de ressources humaines, alors que cela fait des mois que cela lui a été signalé », critique Gilles Laurent, vice-président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut).

« C'est la première année que c'est aussi flagrant, on a des TER supprimés pour au minimum 3 mois », souligne pour sa part Christian Broucaret, représentant de la Fnaut pour la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

« Ce qui est nouveau c'est qu'il commence à y avoir une baisse de fréquentation des TER. En Aquitaine, elle était de plus de 2% l'an dernier parce que les usagers se tournent vers le covoiturage », constate-t-il. 

avatar
Rail17000

Messages : 32
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 26
Localisation : Chatelaillon P

Re: Faute de conducteurs, la SNCF va supprimer des trains

Message par Rail17000 le Lun 22 Fév - 19:00

SNCF: Des suppressions de trains TER faute de conducteurs
TRANSPORTS La SNCF a confirmé la mise en place d'un « plan de transports adapté » en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes pour ces prochains mois...
BORDEAUX


TER en gare de Blanquefort
M.B. avec AFP


    • Publié le 22.02.2016 à 14:36
    • Mis à jour le 22.02.2016 à 14:41



Comme nous l'annoncions le 27 janvier dernier, la SNCF va supprimer pendant quelques semaines des TER en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Cette mesure concernera aussi le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Cette mesure fait suite à l'impossibilité de recruter suffisamment de conducteurs.
Ce « plan de transport adapté » (PTA) s'étalera du 29 février au 16 avril en Picardie et du 7 mars au 16 avril dans le Nord-Pas-de-Calais. Certains trains seront remplacés par des bus, mais pas de manière systématique. La SNCF assure que dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le PTA concerne « moins de 0,5 % » de ses clients et que seuls « 30 trains en moyenne par jour sur 1.250 trains » sont concernés.

Uniquement des trains peu fréquentés, et en heure creuse

« Cela concerne des trains très peu fréquentés que nous avons choisis en période creuse et surtout pas des trains domicile-travail », a déclaré Céline Czernak, responsable des relations presse chez SNCF Mobilités pour la région.
En cause selon elle, un problème de recrutement et de formation des conducteurs. Comme il faut 18 mois pour former un conducteur, tout le processus d'entrée dans l'entreprise est décalé. « Pour avoir un candidat qui arrive au bout de sa formation, il nous faut 200 dossiers de candidatures », souligne Mme Czernak.

Problèmes de formation, d'arrêts maladie et de départs à la retraite

Ainsi, la moitié des candidats abandonnent selon elle leur formation lorsqu'ils prennent connaissance des conditions de travail (horaires décalés, etc). Par ailleurs, le taux d'échec aux tests médicaux augmente, selon elle, du fait de la détection plus importante de consommation de psychotropes ou de cannabis. Enfin, le taux d'échec à la formation elle-même augmente aussi, notamment parce qu'elle requiert une bonne partie d'apprentissage par coeur.
A cela s'ajoutent les arrêts maladie, la nécessité de solder ses congés de l'année précédente avant le 31 mars, ou encore la plus grande difficulté à anticiper les départs à la retraite après la réforme.

Une baisse de fréquentation des TER en Aquitaine

Du côté des usagers, l'incompréhension règne. « La SNCF n'a pas prévu ce qu'il fallait en matière de ressources humaines, alors que cela fait des mois que cela lui a été signalé », critique Gilles Laurent, vice-président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut).
« C'est la première année que c'est aussi flagrant, on a des TER supprimés pour au minimum 3 mois », souligne pour sa part Christian Broucaret, représentant de la Fnaut pour la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. « Ce qui est nouveau c'est qu'il commence à y avoir une baisse de fréquentation des TER. En Aquitaine, elle était de plus de 2 % l'an dernier parce que les usagers se tournent vers le covoiturage », constate-t-il.
Pour l'année 2015, le taux de régularité des TER (moins de 6' de retard) a été de 87,4 % en Aquitaine. Interrogé sur cette situation en janvier par 20Minutes, Christian Broucaret, président de la Fnaut (Fédération nationale des associations d'usagers de transport) en Aquitaine, révélait que la SNCF était en train de plancher sur une réduction de l'offre sur certaines lignes. Pour la SNCF, cela doit aussi permettre de « ré-oxygéner » le réseau dans les secteurs les plus saturés.

doit aussi permettre de « ré-oxygéner »
:th (2): déjà que la SNCF est sous perfu.


avatar
Gael

Messages : 42
Date d'inscription : 27/12/2015
Localisation : Vimines 73 SAVOIE

Re: Faute de conducteurs, la SNCF va supprimer des trains

Message par Gael le Lun 22 Fév - 22:44

D'autres Régions risquent aussi de se retrouver dans cette situation. Il y a certes un gros problème de gestion prévisionnelle des effectifs mais, il ne faut pas perdre de vu que les conducteurs SNCF doivent suivre une formation rigoureuse et respectueuse des procédures (auxquelles les jeunes ne sont pas formés). Le permis autocar voyageurs (ED) déjà difficile est bien moins exigeant. Hélas je suis d'accord avec ...
la détection plus importante de consommation de psychotropes ou de cannabis....
De toutes façons, la SNCF va devoir face à une situation de recrutement difficile (risque de "pénurie") car si les contraintes de sécurité et de rigueur sont impératives, celles liées à la vie "cheminote" ne tentent pas les jeunes très casaniers et consommateurs de loisirs.
:ski: lol!

Contenu sponsorisé

Re: Faute de conducteurs, la SNCF va supprimer des trains

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 28 Juin - 10:59