forum consacré au rail en Bretagne ett Pays de la Loire/mobilité TCSP

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

BiBi35


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai 2017 - 18:42

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Grève, un décalage persistant

Partagez
avatar
BiBi35
Admin

Messages : 1647
Date d'inscription : 16/08/2014
Age : 58
Localisation : RENNES BREIZH

Grève, un décalage persistant

Message par BiBi35 le Mar 8 Mar 2016 - 23:35

Grève, un décalage persistant
08/09/16 :lien: http://transportrail.canalblog.com/

Quelques interrogations sur le mouvement de grève demain : l'intersyndicale met la pression sur la négociation du cadre social harmonisé du secteur ferroviaire. Soit. Une réforme qui va assurément mécontenter les opérateurs privés, qui craignent de perdre une partie de leur avantage comparatif par rapport à Fret SNCF. Sans pour autant faire du "dumping social", ces opérateurs essaient de démontrer qu'il est possible de faire du chemin de fer "autrement", en étant un peu moins enfermé dans les carcans de l'opérateur historique. Inversement côté SNCF, un cadre harmonisé qui envisagerait un compromis entre le droit privé et le statut ferroviaire ne manquerait pas d'être présenté comme une régression sociale, une atteinte au service public etc...
Il n'est pas de notre propos d'engager une discussion de fond sur le cadre social du secteur ferroviaire : tout au plus pourrait-on considérer que l'inertie dans un monde évolutif est forcément régressive, et que le sujet est un cas d'école d'une conduite du changement (pour un changement dans la conduite...).
Avant de s'occuper des questions d'organisations internes, qui peuvent avoir leur sens, il aurait peut-être été bon de se préoccuper des questions stratégiques :

  • diminution des budgets alloués au réseau ferroviaire, abandon de l'écotaxe ;
  • absence d'un contrat de performance prévu par la loi entre l'Etat et SNCF Réseau ;
  • rejet de l'application d'une TVA à taux réduit sur les transports publics ;
  • libéralisation du marché des autocars longue distance, déclarations ministérielles voires présidentielles ouvertement opposées au ferroviaire ;
  • positionnement intenable entre une priorité affichée au réseau existant, la baisse des moyens et la poursuite des projets de lignes nouvelles au modèle économique des plus précaire ;
  • menace à court terme sur 7000 km de lignes et plus de 10000 km à horizon de 10 ans ;
  • devenir des liaisons Intercités, des trains de nuit, rapport entre offre de transport et économie des territoires ;
  • transparence sur la catastrophe de Brétigny ;
  • liste non exhaustive...

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017 - 11:00