FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE & PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Novembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


    Pont de Buis - état des installations - 23 mars 2016

    Partagez
    avatar
    LeChaix

    Messages : 616
    Date d'inscription : 29/10/2015
    Localisation : Bretagne

    Pont de Buis - état des installations - 23 mars 2016

    Message par LeChaix le Dim 27 Mar - 8:13




    vue du dessus ETABLTS HILLAIRET PARIS PERSAN 1996


    à gauche les restes de la tringlerie qui permettait de faire l'aiguillage à distance




    une partie du tracé de cheminement de la tringlerie pour l'ancien aiguillage

    quelques traverses bois et béton se battent en duel...

    le TER venant de Brest va franchir le PN n° 536 et desservir la halte à 13 h 13 - BiBi n° 82643



    vue vers Landerneau signal lumineux HS (croix St André) avant le PN n° 537

    vue vers le PN n°537, la voie de desserte rejoignait la voie d'évitement (elle n'était pas en impasse) lors des travaux de 1989 la jonction a été coupée.

    vue vers le PN n° 536 et la halte

    et l'escalier de la rue du téléphérique
    avatar
    Bigouden29

    Messages : 39
    Date d'inscription : 26/02/2016
    Age : 54
    Localisation : 29 sud

    Re: Pont de Buis - état des installations - 23 mars 2016

    Message par Bigouden29 le Dim 27 Mar - 9:58

    merci Lechaix pour ces intéressantes  photos d'un passé industriel révolu. Avant la voie routière express Nantes Brest, la la route "nationale" QuimperBrest passait par le Pont de Buis et l'on pouvait encore apercevoir sur la droite, après le PN direction Brest, dans les années 70, la "tour " d'accueil du téléphérique (par contre le câble porteur qui franchissait la Nationale n'existe plus).
    avatar
    TER44

    Messages : 148
    Date d'inscription : 01/05/2015
    Age : 39
    Localisation : nantes

    Re: Pont de Buis - état des installations - 23 mars 2016

    Message par TER44 le Dim 27 Mar - 10:36

    Bonjour, photos intéressantes. Que transportait ce téléphérique (sans doute unique en Bretagne du moins) ?
    On voit sur les 5e et 7e photo les anciennes emprises de la plateforme. Combien de voies maxi?
    lol!
    avatar
    BiBi35
    Admin

    Messages : 1777
    Date d'inscription : 16/08/2014
    Age : 59
    Localisation : RENNES BREIZH

    Re: Pont de Buis - état des installations - 23 mars 2016

    Message par BiBi35 le Dim 27 Mar - 11:32

    Bonjour,
    @TER44
    Ce téléphérique à vocation industrielle permettait le transport du "coton poudre" entrant dans la fabrication de la poudre. Il reliait le plateau de la gare à la poudrerie située en contrebas.
    Je prépare un complément à partir des docus de Christophe.

    COTON-POUDRE
    Également appelé fulmicoton, cet explosif se présente sous la forme d'une masse blanc jaunâtre, d'un aspect analogue à celui du coton. C'est un produit à base de nitrates de cellulose.
    Le coton-poudre est un mélange de deux produits, CP1 et CP2. Les CP1 sont insolubles dans le mélange éther + alcool, solubles dans l'acétone et dans l'acétate d'éthyle. Ils contiennent environ 13,6  p. 100 de N2 ; leur densité est de l'ordre de 1,655. Les CP2 sont solubles dans le mélange éther + alcool, l'acétone et l'acétate d'éthyle. Ils contiennent environ 12  p. 100 de N2 ; leur densité est de l'ordre de 1,63.
    On prépare le coton-poudre en partant de cotons à fibres courtes, séchées, que l'on soumet à la nitratation, par action d'un mélange sulfonitrique (composition approximative : 20  p. 100 de NO3H, 70  p. 100 de SO4H2, 10  p. 100 de H2O) à la température ambiante. Autrefois, l'opération se faisait par trempage en pots ou en auges, avec la turbine Selwig ou dans les vases Thompson. Aujourd'hui, on utilise des réacteurs en acier inoxydable munis d'agitateurs. Après la nitratation, le produit obtenu subit encore un certain nombre de traitements : essorage, lavage, stabilisation en autoclave à 110 0C, déchiquetage, cuisson dans l'eau à 100 0C, relevage et essorage.
    Les CP1 sont des explosifs brisants, à déflagration instantanée, explosant sous l'action d'un détonateur de fulminate et d'une amorce de coton-poudre sec. Ils servent à la fabrication de poudres sans fumée.
    Le mélange de CP1 et de CP2 fournit également la poudre de guerre appelée poudre B
    avatar
    Bretillien35

    Messages : 64
    Date d'inscription : 19/05/2015
    Age : 57

    Re: Pont de Buis - état des installations - 23 mars 2016

    Message par Bretillien35 le Dim 27 Mar - 18:15

    :th (2): transport dangereux mais sécurisé. La poudrerie fonctionne toujours, d'ailleurs de récentes manifs ont rappelé son existence. Donc Transport par route ?!.
    lol!
    avatar
    29590

    Messages : 41
    Date d'inscription : 01/08/2016
    Age : 57
    Localisation : loperec 29590

    Re: Pont de Buis - état des installations - 23 mars 2016

    Message par 29590 le Mer 10 Aoû - 11:32

    Bonjour
    Belles photos, merci LeChaix.
    Photo 8 il existait une maison double de "familles de poudriers" (domaine "militaire"). Elle a été rasée dans les années 80
    Pour l'un des téléphériques date  d'installation 1938, démontage 1971 (il y a eu 2 téléphériques)

    Contenu sponsorisé

    Re: Pont de Buis - état des installations - 23 mars 2016

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 17:50