forum consacré au rail en Bretagne ett Pays de la Loire/mobilité TCSP

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités

BiBi35


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Trains de nuit et concurrence : Transdev s'interroge sur les intentions de l'État

Partagez
avatar
BiBi35
Admin

Messages : 1646
Date d'inscription : 16/08/2014
Age : 58
Localisation : RENNES BREIZH

Trains de nuit et concurrence : Transdev s'interroge sur les intentions de l'État

Message par BiBi35 le Lun 4 Avr - 18:53

Trains de nuit et concurrence : Transdev s'interroge sur les intentions de l'État
Robert Viennet
04.04.2016

"Que veut réellement le ministre des Transports ?", s'interroge Transdev dans un communiqué à propos de l'ouverture à la concurrence des trains de nuit. Pour l'opérateur, le lancement, vendredi 1er avril, de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) concernant sept des dix lignes ferroviaires de nuit suscite "essentiellement doutes et réserves" sur la volonté réelle de l'État.

Déplorant une nouvelle fois que la SNCF ne soit pas challengée sur les trois liaisons d'aménagement du territoire qu'elle continuera à exploiter malgré leur déficit (Paris-Briançon, Paris-Rodez et Paris-Latour-de-Carol), Transdev doute de la volonté réelle du secrétaire d'État aux Transports d'assurer le maintien des autres trains de nuit.

Le groupe reproche notamment le délai très court (deux mois) laissé aux opérateurs pour faire leurs propositions et la mauvaise qualité et le peu de données fournies dans l'AMI concernant l'économie actuelle de ces lignes (trafic, niveau des charges).

Transdev déplore par ailleurs que "le ministère des Transports n'assure ou ne garantit ni le transfert du personnel ni la mise à disposition du matériel roulant." Autre reproche "la possibilité un temps évoqué pour les collectivités territoriales de répondre à l'AMI et de se substituer à l'État dans le financement des trains de nuit n'est même plus mentionnée."

Transdev qui "s'interroge sur l'opportunité de répondre à
l'AMI dans de telles conditions" va se rapprocher du ministère pour obtenir plus d'informations sur les lignes mises en concurrence "en particulier les résultats de trafic et le niveau de charge par ligne". Par ailleurs, l'opérateur souhaite savoir "quels sont les moyens que le ministère entend mettre en place pour pérenniser les services jusqu'à la mise en exploitation par le nouvel opérateur."
 
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 22 Juin - 14:08