Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Août 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

l'autocar longue distance attire des millions de voyageurs

Partagez
avatar
BiBi35
Admin

Messages : 1685
Date d'inscription : 16/08/2014
Age : 58
Localisation : RENNES BREIZH

l'autocar longue distance attire des millions de voyageurs

Message par BiBi35 le Mar 14 Juin - 11:49

Arafer : l'autocar longue distance attire des millions de voyageurs
13 juin 2016 | par Robert Viennet



Au cours du premier trimestre 2016, 1,1 million de personnes ont emprunté un autocar longue distance dit "autocars Macron", soit 70% de plus qu'au trimestre précédent. C'est ce qui ressort du bilan de l'observatoire mis en place par l'autorité de régulation du secteur, l'Arafer.
Visiblement l'autocar longue distance a déjà trouvé sa clientèle. Selon l'observatoire des transports de l'Arafer, plus d'un million de personnes ont emprunté, au premier trimestre 2016, un autocar d'un des cinq opérateurs présents sur le marché français. "Cela représente une augmentation de 69% par rapport au trimestre précédent", souligne l'Arafer qui précise "En près de 8 mois depuis l’ouverture du marché, les 5 principaux opérateurs (Eurolines/Isilines 41% des liaisons commercialisées, FlixBus 32%, Starshipper 13%, Ouibus 10% et Megabus 4%) ont donc transporté au total 1,86 million de voyageurs."

L'Arafer ne précise pas le nombre de passagers transportés par chacun des opérateurs qui "relève du secret des affaires". Mais récemment Flixbus, et dans la foulée Ouibus, ont indiqué avoir dépassé depuis l'ouverture du marché le million de voyageurs alors que Starshipper revendique 200 000 passagers. Le lien entre le nombre de clients et le nombre de liaisons commercialisées (1) n'apparaît donc pas très clairement, puisque Flixbus qui commercialise 32% des liaisons et Ouibus 10%, auraient transportés le même nombre de passagers. "Le nombre de liaisons commercialisées ne représente pas les parts de marché de chacun", précise-t-on à l'Arafer.





Un chiffre d'affaires qui progresse
L'observatoire souligne par ailleurs que le trajet moyen parcouru a légèrement reculé, au 1er trimestre 2016, 346 kilomètres au lieu de 376 le trimestre précédent, générant une recette de 11,3 euros HT. La recette moyenne par passager s'élève à 3,3 euros HT pour 100 kilomètres. Résultat, le chiffre d’affaires du trimestre des cinq opérateurs progresse de 60% pour s’établir à 12,2 millions d’euros HT au 31 mars 2016, soit au total 21,5 millions d’euros HT depuis l’ouverture du marché.

Les créations d’emplois se sont poursuivies avec près de 250 équivalents temps plein supplémentaires de janvier à mars 2016, soit plus de 1 200 emplois créés depuis l’ouverture du marché, principalement des conducteurs, précise l'observatoire.

Quant à l'offre, elle a également progressé au 1er trimestre 2016 avec 191 lignes (+26%) et 858 liaisons différentes commercialisées (+25%) desservant 150 villes françaises.

La desserte entre grandes métropoles régionales a fortement augmenté avec 566 départs d'autocars quotidiens (+57%) depuis 204 points d'arrêts dont 71 gares routières.

Paris au centre

Si Paris reste l'origine ou la destination la plus fréquentée avec 59% des voyages transitant par la capitale, d'autres villes comme Toulouse, Rouen, Nantes et Marseille voient leur fréquentation bondir de plus 80%. Paris-Lille reste le trajet le plus effectué, suivi de Paris-Lyon et Paris-Rouen.

Quant à ceux qui veulent savoir si ces lignes d'autocar ont pris de la clientèle au train ou au covoiturage, l'Arafer précise qu'"elle prévoit de publier une analyse de la concurrence multimodale", et que "pour 55% des liaisons autocars commercialisées, il n'existe pas d'alternative en train direct."

Enfin, le nombre de liaisons de moins de 100 kilomètres reste encore limitée. Au 11 juin 2016, dix transporteurs avaient déclaré 174 liaisons dont 68 ont fait l'objet de demandes d'interdiction ou de limitation de la part des autorités organisatrices de transports, les régions principalement. L'Arafer a rendu 3 avis favorables à ces demandes d'interdiction et 23 avis défavorables. Au 31 mars 2016, Lons-le-Saunier-Dijon était la seule liaison de moins de 100 kilomètres commercialisée, mais près de 70 autres pourraient l'être suite aux avis rendus ou à l'expiration du délai de saisine de l'Arafer (deux mois).


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 18:42