Des cinq opérateurs de « cars Macron » présents en janvier sur le territoire français, il n’en reste plus que trois. Un an après l’ouverture du marché des cars longue distance, la bataille des prix se poursuit sur près de 200 lignes en France. Pour l’instant, ce sont les consommateurs qui en profitent.