forum consacré au rail en Bretagne ett Pays de la Loire/mobilité TCSP

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

NANTES : en projet une ligne de tram pour soulager l’île de Nantes

Partagez
avatar
BAPR

Messages : 54
Date d'inscription : 29/02/2016
Age : 36
Localisation : Guérande 44

NANTES : en projet une ligne de tram pour soulager l’île de Nantes

Message par BAPR le Mar 3 Jan - 23:10



La maire prévoit une ligne de tram pour soulager l’île de Nantes
Par François CHRÉTIEN. |  Modifié le 03/01/2017 à 21:33 |

« Nous lancerons les études dès le mois prochain », a annoncé la maire de Nantes, Johanna Rolland, lors de ses vœux, ce mardi 3 janvier, à la Cité des congrès.
L’avenir de Nantes passe par son île : les immeubles y poussent comme des champignons, 10 000 étudiants y sont attendus dans le quartier de la création (Beaux-arts, design, architecture) et, surtout, le futur CHU doit y être inauguré en 2026. Avenir radieux pour les uns, maxi bouchons selon les autres.La solution ? Une nouvelle ligne de tramway. C’était la plus probable. Solution plus lourde, plus coûteuse que le bus en site propre, mais plus pratique pour les usagers nantais.


Telle est la décision annoncée, ce mardi soir, par la maire de Nantes, Johanna Rolland, devant un maxi-parterre de notables, réunis à la Cité des congrès, pour la cérémonie des vœux.« Nous lancerons les études dès le mois prochain », a lancé la maire. Cette « nouvelle ligne nord-sud » reliera la rive droite de la Loire, via le pont Anne-de-Bretagne, à la Zac des Isles de Rezé, et desservira, bien sûr, le futur CHU, « l’hôpital public du 21e siècle ».
C’est d’ailleurs autour de la Loire que se dessine le futur visage de la ville, a rappelé Johanna Rolland, dans un discours d’une heure, sans note. Elle a rêvé tout haut à la « future promenade nantaise » qui, dans les dix ans à venir, partira de la nouvelle gare (livrée en 2019), pour relier l’arbre aux Hérons du bas-Chantenay, en passant par la future place de la Petite-Hollande. D’où l’on sautera dans le tram, donc, pour aller découvrir le futur quartier de Pirmil-Les Isles, à Rezé, et ses 4 000 logements…
avatar
goulven

Messages : 32
Date d'inscription : 15/05/2016
Age : 42
Localisation : 44

Re: NANTES : en projet une ligne de tram pour soulager l’île de Nantes

Message par goulven le Jeu 5 Jan - 13:06

Nantes. Le futur tram passera de quel côté de l’éléphant ?
     Christophe JAUNET et Michel TANNEAU/Ouest-France |  Modifié le 05/01/2017 à 09:13
La création d’une ligne de tram Nord-Sud, sur l’île de Nantes, est un choix ambitieux pour Nantes Métropole. L’investissement s’annonce lourd, quand un kilomètre de tram coûte 20 à 25 millions d’euros. Le potentiel d’usagers semble justifier cet aménagement. Pour autant, beaucoup de questions restent sans réponses. Comment franchir le pont Anne-de-Bretagne ? Faut-il passer sur le boulevard Léon-Bureau ou à travers les Nefs ? Où seront les terminus au Nord et au Sud ?
Pourquoi, comment ?
Pourquoi préférer le tram au busway ?
Un nouveau transport en commun Nord-Sud, en site propre, traversant l’île de Nantes était déjà su. Mardi soir 3 janvier, Johanna Rolland a annoncé qu’il s’agirait d’un tram, et non d’un busway, entre le quai de la Fosse et la Zac des Isles côté Rezé. Au droit, ou presque, cela représente environ 2 km.
Certes, la facture du tram sera largement plus élevée. Comptez 20 à 25 millions d’euros du kilomètre, contre 7 à 8 millions pour un busway. Mais la capacité supérieure du tramway en nombre de passagers a pesé lourdement dans le choix. « La densité des usagers potentiels justifie le tram », reconnaît Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole en charge des transports.
Car ce nouveau tram devra désenclaver toute la partie Ouest de l’île, en desservant le futur CHU, 6 000 à 8 000 nouveaux logements sur l’île de Nantes, le quartier de la création en plein développement, et 4 000 à 5 000 logements de la Zac de lsles au Sud de Rezé.
Quand cette nouvelle ligne ouvrirait-elle ?
L’objectif est de faire coïncider sa mise en service avec le transfert du CHU en 2026. Pas de temps à perdre pour définir le tracé, choisir les terminus… Johanna Rolland veut lancer les études le mois prochain. « On travaille sur plusieurs scénarios, avec l’idée de choisir à la fin du premier semestre de cette année », indique Jean-Luc Charles, directeur de la société d’économie mixte en charge de l’aménagement de l’Île de Nantes (Samoa).
À ce stade, l’idée initiale de prolonger la ligne de tram 2-3 depuis le boulevard des Martyrs-Nantais (arrêt Mangin) en direction du CHU transféré n’est pas abandonnée. Les deux projets se feront-ils ? « Pourquoi pas ! Notre ambition est vraiment de densifier le maillage des transports en commun sur l’île de Nantes, réagit Bertrand Affilé. Ce prolongement, à voir s’il se fera par un tram ou un busway, est techniquement moins compliqué. Il peut même être réalisé avant la nouvelle ligne de tram. »
Quel tracé du tram sur l’île de Nantes ?
S’il est acquis que le pont des Trois-Continents est assez large pour recevoir le tram, c’est plus compliqué en revanche pour franchir la Loire du côté quai de la Fosse. Un doublement du pont Anne-de-Bretagne s’impose. De quel côté ? « En aval ou en amont, on ne sait pas encore », avoue Bertrand Affilé.
Hésitation aussi entre emprunter le boulevard actuel Léon-Bureau, juste réaménagé, ou venir couper à travers l’esplanade des Nefs. Autrement dit, passer à droite ou à gauche de l’éléphant ? « Les études nous le diront… Il est toujours plus simple, et moins coûteux, d’avoir un tracé en ligne droite. Si on supprime un sens des voitures sur le boulevard Léon-Bureau pour faire passer le tram, il faudra anticiper les conséquences sur le plan de circulation », poursuit Bertrand Affilé.
Où seront les terminus au Nord et au Sud ?
« Les choix ne sont pas faits », admet l’élu. Au Nord, ce nouveau tram se raccorderait à la ligne n° 1 au niveau de l’arrêt Chantiers-Navals. Pour autant, ce ne serait pas forcément son terminus. L’option d’une remontée vers Saint-Herblain trotte dans la tête de certains. Mais pourquoi pas aussi filer vers une Petite-Hollande réaménagée.
Au Sud, la desserte de la future Zac des Isles à Rezé, au pied des Trois-Continents, est actée. Mais rien ne dit que le terminus serait là. D’ailleurs, des défenseurs acharnés des transports en commun se prennent à imaginer - mais à plus long terme - à un prolongement de cette nouvelle ligne, à travers Rezé.
Ils rêvent d’une jonction avec le quartier populaire du Château (4 000 habitants) et la Trocardière. Et donc avec la ligne 3 du tram qui relie Bouguenais/Neustrie à Saint-Herblain/Marcel-Paul. La boucle serait alors bouclée, sans passer par Commerce. Un rêve long de deux kilomètres, à 40-50 millions d’euros ! On est dans la fiction…





_________________

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 27 Juin - 17:48