Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Août 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


    Rapport sur un déraillement d'un automoteur TER de type 73500 en Pays de Loire en 2015

    Partagez
    avatar
    BiBi35
    Admin

    Messages : 1688
    Date d'inscription : 16/08/2014
    Age : 58
    Localisation : RENNES BREIZH

    Rapport sur un déraillement d'un automoteur TER de type 73500 en Pays de Loire en 2015

    Message par BiBi35 le Jeu 16 Fév - 10:51

    BEA-TT : le déshuntage mis en cause dans le déraillement d'un TER en 2015
    Le Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre a rendu, le 13 février 2017, un rapport sur un déraillement d'un automoteur TER de type 73500 en Pays de Loire en 2015. Le BEA-TT formule des recommandations pour éviter le risque de déshuntage que les opérations de mise en service de nouveaux postes d'aiguillage pourraient accentuer.

      14 février 2017 | par Marc Fressoz

     
    Depuis le déraillement du TER survenu en 2015 en Pays de la Loire, la SNCF et le gouvernement ne sont pas restés les bras croisés. Ils ont mis en place une série de mesures pour réduire au maximum les problèmes de déshuntage particulièrement liés à un type de rames, les automoteurs X 73500 qui circulent dans plusieurs régions notamment dans l'Ouest.
    Mais le
    rapport d'enquête que le BEA-TT a rendu public le 13 février 2017
    a le mérite d'établir un lien direct avec le déshuntage et d'apporter une expertise pour remédier au phénomène lié à une mauvaise détection du train lorsque le contact entre ses roues et le rail s'effectue mal.


    Ce jour là, à 5h40, l’autorail X73811 venant de Saint-Gilles-Croix-de-Vie déraille par bivoie, à faible vitesse, sur une aiguille (310 b) située à l’entrée de la gare de Sainte-Pazanne. Il s’arrête 30 mètres plus loin avec son bogie avant sur les rails de la voie 2 et son bogie arrière déraillé sur la voie 1. "L’événement n’a fait aucune victime parmi les 12 voyageurs et le personnel du train", note le rapport.
    "Ce déraillement par bivoie fait suite à la translation de l’aiguille 310b entre les deux bogies de l’autorail." La cause est double : "Cet événement a été causé d’une part par un déshuntage de 2,7 secondes sur le circuit de voie ITE de la zone 325, établit le BEA-TT, et d’autre part par l’enregistrement, par l’agent circulation de Sainte-Pazanne, d’un itinéraire incompatible avec celui du train en question".

    Un changement de poste d'aiguillage impliqué
    Le BEA-TT attire l'attention sur le fait que "de l'examen du nombre des déshuntages critiques, des 12 dernières années, il apparaît que, malgré une évolution globalement défavorable des paramètres influents, le risque déshuntage a plutôt diminué sur l’ensemble de la période. Toutefois, après une forte baisse de 2004 à 2009, il connaît une légère tendance à la hausse au cours des 7 dernières années".
    En cause notamment sur cet accident, "l’encrassement des roues de l’autorail", mais aussi le fait  que la voie était sale après une opération de renouvellement de voies. Mais un incident résultant souvent d'un enchevêtrement de causes différentes, le BEA-TT souligne aussi que le déraillement s'est déroulé dans un contexte particulier de basculement d'un ancien poste d'aiguillage vers un nouveau : "Le remplacement d’un poste ancien par un poste à enregistrement peut constituer un facteur défavorable vis-à-vis du risque lié aux déshuntages, Or, ce type de poste est appelé à se déployer sur le Réseau".
    "Cette perspective est à prendre en compte dans le management des risques liés aux déshuntages. Notamment, une réflexion sur les fonctionnalités de ces postes et sur les conditions du transit dans les petites gares apparaît nécessaire", avertit le BEA-TT.  On le sait, SNCF Réseau mène un programme de modernisation dont l'opération prévue mi-mars autour de la Gare de Lyon est un point d’orgue.

    Aussi le BEA-TT formule quatre recommandations en direction de SNCF Mobilités et de SNCF Réseau comme  la prise en compte du phénomène d’encrassement des roues et le nettoyage des rails après l’intervention.  Et il  attire donc aussi l'attention sur le risque lié à "la mise en œuvre des postes d’aiguillage modernes".


    Dernière édition par BiBi35 le Jeu 2 Mar - 11:33, édité 1 fois


    _________________
    albino
    avatar
    goulven

    Messages : 35
    Date d'inscription : 15/05/2016
    Age : 42
    Localisation : 44

    Re: Rapport sur un déraillement d'un automoteur TER de type 73500 en Pays de Loire en 2015

    Message par goulven le Jeu 16 Fév - 11:00

    Merci pour le lien, je vais y retourner en soirée.


    _________________

    avatar
    fanch

    Messages : 40
    Date d'inscription : 01/08/2015
    Age : 61
    Localisation : Manche

    Re: Rapport sur un déraillement d'un automoteur TER de type 73500 en Pays de Loire en 2015

    Message par fanch le Jeu 16 Fév - 16:06

      les PDF ! bonne lecture

    Contenu sponsorisé

    Re: Rapport sur un déraillement d'un automoteur TER de type 73500 en Pays de Loire en 2015

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 15:02