Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Août 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


    Ligne ferroviaire Rennes-Châteaubriant : les études en bonne voie

    Partagez
    avatar
    BiBi35
    Admin

    Messages : 1687
    Date d'inscription : 16/08/2014
    Age : 58
    Localisation : RENNES BREIZH

    Ligne ferroviaire Rennes-Châteaubriant : les études en bonne voie

    Message par BiBi35 le Lun 20 Mar - 22:22

    Ligne ferroviaire Rennes-Châteaubriant : les études en bonne voie
     Modifié le 20/03/2017 à 21:03 | Publié le 20/03/2017 à 21:01  -


    Chaque jour, plus de 1 000 voyageurs prennent le TER entre Rennes et Châteaubriant. Des travaux sur cette ligne sont indispensables. Les études d’avant-projet viennent d’être financées.

    Ligne importante… mais vétuste





    La ligne ferroviaire Rennes-Châteaubriant, c’est 58 km de rails. Mais « les deux tiers environ ont été posés avant 1959 » et une « large majorité des traverses à plus de 30 ans », constatent les services de l’État. Cette ligne « a été un peu mise aux oubliettes », rappelle Alain Hunault, président de la commission transports à la Région Pays-de-la-Loire et maire de Châteaubriant. Elle est pourtant empruntée par plus de 400 000 voyageurs par an. Après déjà plusieurs épisodes, le constat de sa vétusté - et donc de sa nécessaire modernisation - s’est s’imposé.

    Il se passe quoi aujourd’hui ?





    Le temps presse : depuis septembre, « pour des raisons de sécurité, des ralentissements ont été mis sur 25 des 58 km », allongeant le temps de trajet entre Rennes et Châteaubriant de « 16 minutes » (il faut environ, au mieux, 1 h 30 au total). Des cars ont aussi été mis en place.
    En conséquence, les partenaires et notamment les collectivités mettent la main à la poche, même si, comme le soulignent certaines, « ce n’est pas là leur champ premier de compétences ». Ce lundi, à Retiers, le plan de financement pour les deux études d’avant-projet (1,7 million d’euros) a été signé. Ces études doivent se poursuivre jusqu’en « 2019 » ; les sondages, eux, doivent être terminés « avant fin 2017 ».

    Qui financent ces études ?





    Pour la portion Rennes-Retiers (900 000 €) : l’État (20 %), la Région Bretagne (40 %), Rennes métropole (10 %), le Département d’Ille-et-Vilaine (5 %), la communauté de communes du pays de la Roche-aux-Fées (10 %) et SNCF Réseau (15 %).Pour la portion Retiers-Châteaubriant (800 000 €) : l’État (20 %), la Région Bretagne (17,6 %), la Région Pays-de-la-Loire (37 %), le Département d’Ille-et-Vilaine (5 %), la communauté de communes du pays de la Roche-aux-Fées (5,4 %) et SNCF Réseau (15 %).


    Retrouvez cet article en intégralité dans vos éditions Ouest-France du mardi 21 mars 2017, également disponibles en version numérique.
     







    _________________
    albino

      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 21:48