Rail Bretagne Pays de la Loire

FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE et PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Août 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

TER. Avec la LGV : « Pas question de sacrifier les usagers du quotidien »

Partagez
avatar
Mor- bihan

Messages : 29
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 44
Localisation : landevant 56690

TER. Avec la LGV : « Pas question de sacrifier les usagers du quotidien »

Message par Mor- bihan le Ven 31 Mar - 8:27

En complément de mon post précédent (Branderion), cette article du du 31.03

TER. Avec la LGV : « Pas question de sacrifier les usagers du quotidien »
 
Gérard Lahellec (au centre), aux côtés du maire Norbert Métairie (à droite) et du représentant de la SNCF, a exposé les changements à intervenir à compter du 2 juillet prochain.



Une réunion publique, dédiée aux dessertes TER de Carhaix, Quimper, Quimperlé, Rosporden, Lorient, Auray, Quiberon et Vannes, s'est tenue, hier, à la mairie. L'occasion pour la Région de présenter ce qui va changer avec l'arrivée de la LGV, en juillet.



L'arrivée de la LGV (Ligne grande vitesse), le 2 juillet, devrait chambouler quelque peu la desserte en TER des villes de Bretagne-Sud, impliquant une refonte complète des horaires TGV et TER. Gérard Lahellec, vice-président du Conseil régional en charge des mobilités et des transports, a détaillé cette nouvelle offre, hier, aux élus concernés, ainsi qu'aux représentants des associations et usagers de la SNCF. Celle-ci s'inscrit dans le cadre d'une large consultation des usagers, invités à donner leur avis. 6.000 personnes ont effectivement émis des commentaires sur près de 700 trajets différents, tandis qu'un quart des consultations a donné lieu à des remarques ayant permis de pointer seize problématiques prioritaires. Comme l'a souligné Gérard Lahellec devant une cinquantaine d'utilisateurs, « la Région et la SNCF ont essayé d'y répondre à 75 %, puisque ce sont 150 arrêts supplémentaires qui ont été créés par semaine (dont 20 arrêts en car TER) ». Malgré tout, des failles demeurent en raison du cadencement des TGV au départ de Paris-Montparnasse, qui cristallisent aujourd'hui grognes et insatisfactions du côté des usagers, comme on a pu l'entendre à l'occasion de ce comité de lignes Bretagne-Sud (instances de concertation créées à la suite du transfert, en 2002, vers les conseils régionaux de l'organisation des transports régionaux de voyageurs).


Vers une désertification des gares




Des habitués des gares de Rosporden à Questembert, en passant par la ligne estivale du Tire-bouchon qui dessert Quiberon, chacun a pu exprimer ses craintes de voir « les gares se désertifier », comme l'a dit une habitante de Brandérion. Pour sa part, elle emprunte le TER pour se rendre à son travail à Vannes. Avec les nouvelles grilles horaires, elle affirme ne plus y trouver son compte, tant Brandérion va être mal lotie. « Je vais être obligée de prendre mon train à Hennebont ou de prendre ma voiture pour aller à Vannes », observe-t-elle. Une utilisatrice de Landévant enfonce le clou, estimant « catastrophique la desserte de Vannes ». Même son de cloche du côté d'un Plouaysien, qui avance qu'il lui faudra désormais trois heures de trajet en TER pour son aller-retour à Vannes. Alors qu'en voiture, il lui en faudrait 1 h 40. Conscient que des imperfections existent, le vice-président de la Région a assuré qu'il n'était pas question « de sacrifier les usagers du quotidien » et que des solutions avaient déjà été apportées. Tel a été le cas pour la desserte de Brandérion avec deux liaisons supplémentaires vers Lorient ou encore avec la mise en place d'une liaison par car entre Quimperlé et Lorient, le matin à 7 h 30, pour répondre aux besoins des scolaires.







_________________
 Mor-bihan
avatar
plerguer

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 55
Localisation : Plerguer 35540

Re: TER. Avec la LGV : « Pas question de sacrifier les usagers du quotidien »

Message par plerguer le Sam 1 Avr - 14:38

Bon sang, c'est quand même les horaires de boulot qui comptent non ceux de la SNCF. Il faudrait remettre les pendules à l'heure. Les prises de service se font entre 7.30 et 8.30 et les fins de service entre 17.00 et 18.00 (à la "louche"). C'est à la SNCF d'adapter son offre non l'inverse. Le prétexte TGV a bon dos et ne concerne qu'une minorité de voyageurs dans les horaires "boulot".
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 17 Aoû - 11:38