Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Morlaix " Dans le train. Chauds, chauds, chauds pour Panos !"

Partagez
avatar
Montroulez

Messages : 48
Date d'inscription : 18/07/2016
Age : 49
Localisation : 29830 plourin lès morlaix

Morlaix " Dans le train. Chauds, chauds, chauds pour Panos !"

Message par Montroulez le Sam 8 Avr - 11:41

Dans le train. Chauds, chauds, chauds pour Panos !



Publié le 08 avril 2017
         


Hélas la fête est gâché, voir autre article "arc électrique"...



Sophie Prévost 14 h 04, à Guingamp, hier. Le TER en provenance de Rennes nous prend au passage, destination « Panooooooos ». À bord : une horde de festivaliers, déjà bien échauffés. Ambiance !

Il y a deux ans, il avait fait une incursion au festival morlaisien. Mais là, ce vendredi midi, à la gare de Guingamp, notre contrôleur contrôle. « Le premier des deux TER affrétés par le festival est parti de Rennes à 12 h 50. Il a quelques minutes de retard, je sais que les passagers ont dû soulager leur vessie sur les quais à Saint-Brieuc. Le train est bondé, va falloir jouer des coudes pour entrer ! », nous renseigne le jeune homme, qui préfère rester anonyme. « Les trains pleins de festivaliers, je connais ça, et ceux de Panoramas... je les redoute un peu. Honnêtement ? C'est de loin ceux-là que l'on retrouve les plus sales après... » 14 h 04 : ça y est, notre TER pointe son nez. La voix de l'hôtesse de gare annonce « Destination Modane ». Aurait-elle fumé ? Des canettes empilées masquent certaines fenêtres. À l'ouverture des portes, une vapeur douceâtre s'échappe allègrement. Les premiers beats des ghetto blaster empilés entre les sièges arrivent à nos oreilles. Au final, ça passe, les jeunes installés un peu partout nous laissent volontiers passer. « M'dame ? Zêtes journaliste ! Alleeeeezzzzzzz ! Une petite photo pour Panos, M'dame ! »

« J'ai loupé les cours pour être à l'heure ! »


On écrase quelques tentes deux secondes entassées à la va-vite, on passe à travers les volutes, les fesses sur un coin de fauteuil, et c'est parti.

Le compartiment est joyeux et bruyant. Nous sommes tombés chez les Rennais. « On est venus à trente. On a tous entre 17 et 20 ans, on s'est passé le mot entre potes. Panoooosss, c'est chauauauad ! » Manuela, 18 ans, vient du Havre, où elle est en DUT carrières sociales. Tout sourire : « Comme l'an dernier, j'ai loupé les cours pour être à l'heure à Panos ! » À côté d'elle, Nicolas, Takéo et les autres dégainent sur les sets à venir de Malaa, Angerfist et surtout Lorenzo, la coqueluche rap du moment. À ne rater sous aucun prétexte ce week-end ! « Lorenzo, il est Rennais ! Je suis même sortie avec lui quand j'étais en 5e à Saint-Joseph, à Bain-de-Bretagne ! », se vante Claire, 18 ans.

« Z'en voulez, m'dame ? »


Les grandes bouteilles de jus de fruit recomposées nous passent sous le nez. Un pétard, aussi. « Vous en voulez, M'dame ? Ah non, zêtes en service, peut-être ? » Clément, 18 ans, vient pour la deuxième fois à Panos. Il s'offusque de l'arrêté préfectoral « de m....de » qui veut limiter à un litre par personne le transport d'alcool fort autorisé aux abords du site. « Honnêtement ? Ça nous empêchera pas de consommer, de toute façon... », pouffe le jeune Costarmoricain, le regard déjà un peu vitreux. Quentin, 17 ans et déjà la barbe à la Fidel Castro, piaffe d'impatience d'arriver pour « son dépucelage » à Morlaix. 14 h 35 : le train arrive en gare. Tout le monde descend. Les chevaux sont lâchés !
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/dans-le-train-chauds-chauds-chauds-pour-panos-08-04-2017-11467536.php#V7r5hH4HugEpXtIm.99
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 19 Sep - 21:01