Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Rétrospective. L'épopée du chemin de fer à Saint-Brieuc

Partagez
avatar
Morgan 22/35

Messages : 46
Date d'inscription : 27/10/2015
Age : 46
Localisation : 22/35

Rétrospective. L'épopée du chemin de fer à Saint-Brieuc

Message par Morgan 22/35 le Jeu 29 Juin - 10:55

Rétrospective. L'épopée du chemin de fer à Saint-Brieuc

le 29 juin 2017 à 07h48
         



À l'heure où Saint-Brieuc ne sera plus qu'à 2h13 de Paris, Le Télégramme revient sur l'arrivée du chemin de fer dans la ville en 1863. Une arrivée qui va révolutionner les transports.

7 septembre 1863, le premier train entre en gare de Saint-Brieuc. À cette époque, il faut encore près de quinze heures pour se rendre à Paris, six heures en 1930 et plus que trois heures en 1989. Ce sera encore moins, dimanche, quand la ligne à grande vitesse (LGV) mettra Saint-Brieuc à 2 h 13 de Paris. 
Retour sur l'épopée du chemin de fer à Saint-Brieuc qui a révolutionné la vie des habitants et bouleversé les transports. En 1857, il faut près de deux jours aux voyageurs pour relier en diligence, Saint-Brieuc à Paris. Certaines routes sont alors impraticables et les voyageurs ne sont pas à l'abri de mauvaises rencontres. 
L'apparition du train s'apprête à révolutionner les transports, mais il suscite aussi des craintes pour la santé des passagers : certains scientifiques prétendent alors que l'organisme humain ne peut pas résister à une vitesse égale à 50 km/h et qu'en comprimant l'air au passage sous un tunnel, l'air ferait exploser les voyageurs. La population briochine devait donc manifester certains signes d'inquiétude quand La Gauloise, la première locomotive, fit son entrée, le 3 mars 1863, dans la commune.

La ville oubliée du tracé initial


L'histoire du chemin de fer avait mal commencé pour Saint-Brieuc. En 1842, la capitale costarmoricaine est purement et simplement oubliée par le tracé initial des chemins de fer. Les ingénieurs envisagent une ligne Paris-Brest desservant Chartres, Le Mans et Rennes. Mais de Saint-Brieuc, il n'était pas question. Les ingénieurs estiment souhaitable de faire passer le futur train par le centre de la Bretagne, et de construire la principale gare du département à Loudéac.
Il faut attendre 1855 et l'intervention du maire Daniel Bonnefin, pour que soit approuvée l'étude des gares de Saint-Brieuc, Guingamp et Morlaix. Le 12 juillet 1858, le trajet par Saint-Brieuc est ratifié par le Conseil supérieur des Ponts et Chaussées. Napoléon III annonce, en août 1858, la bonne nouvelle aux Briochins à l'occasion d'un voyage en Bretagne. 
Le premier coup de pioche est donné le 12 juillet 1860. La première gare est édifiée, au printemps 1863, sur un plateau situé entre Robien et le séminaire (situé à l'emplacement de la gendarmerie). Le 7 septembre 1863, la ville de Saint-Brieuc profite enfin du chemin de fer et les prédictions qui annonçaient un sort tragique aux voyageurs ne se réalisèrent pas... Demain : Le chemin de fer à Saint-Brieuc, la ville change de visage


_________________

morgan
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 7:36