Rail Bretagne Pays de la Loire

FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE et PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Juin 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

TER-TGV : la Région a fait de gros efforts

Partagez
avatar
plerguer

Messages : 83
Date d'inscription : 02/08/2016
Age : 55
Localisation : Plerguer 35540

TER-TGV : la Région a fait de gros efforts

Message par plerguer le Mar 3 Oct - 11:18

TER-TGV : la Région a fait de gros efforts
Publié le 30/09/2017 à 02:47



  • Gérard Lahellec, vice-président du conseil régional. | 




Gérard Lahellec, vice-président de la Région en charge des transports, apporte des informations sur la desserte SNCF entre Saint-Malo - Rennes (et Paris).
Gérard Lahellec convient qu'une modification matinale de 12 minutes génère des difficultés dans la vie quotidienne de certains travailleurs (Ouest-France de mercredi). « Nous intégrons ces situations particulières comme autant de situations à étudier. C'est ce à quoi je vais m'attacher pour préparer les services de 2018. »
Il rappelle que le conseil régional a cofinancé, à hauteur de 40 M €, les travaux d'infrastructure ayant permis l'arrivée du TGV à Saint-Malo. « L'arrivée du TGV ne doit pas être considérée comme un handicap pour le territoire, mais comme un atout de développement. C'est ainsi que d'un aller-retour quotidien TGV pour Saint-Malo, nous en sommes, aujourd'hui, à trois. En second lieu, les dessertes TER de Saint-Malo ont été constamment augmentées, comme ont été augmentées, en moyenne, toutes les dessertes en Bretagne. Ainsi, Saint-Malo est quotidiennement desservi, aujourd'hui, par 33 trains, soit cinq trains de plus chaque jour depuis cette rentrée. Ces trains sont achetés par le budget du conseil, avec pour corollaire un subventionnement de 110 M € pour leur exploitation et les faire rouler !

Il n'y a donc pas moins de trains mais, ici comme ailleurs, une modification sensible des horaires des dessertes.
S'agissant enfin des coûts, un usager du TER, en moyenne, ne paie que 30 % du prix réel de son titre de transport, l'abonné ne payant, quant à lui, que 10 % du prix réel. »

Des réactions
Sur internet, une pétition d'usagers recueille 170 signatures et quelques dizaines de commentaires, dont ces extraits.
Frank  Dol de  B.
« Je prenais, depuis près de quarante ans, le premier train du matin, ce qui me permettait d'arriver sereinement à mon travail. Depuis la création de la LGV, les retards de toutes sortes se multiplient dans les deux sens de la ligne.
À titre d'exemple, samedi 23 septembre, après que le panneau d'affichage a affiché un retard d'une heure trente, le TGV a été carrément supprimé (je dois une journée de congé à ma direction), rebelote le mardi 26, une heure de retard pour ce même TGV 8080.
Résultat, depuis la LGV, j'ai été obligé de poser deux jours de congé et six heures de repos compensateur. Tant que le premier train du matin était en service, je pouvais descendre à Pontchaillou pour récupérer le métro à Anatole-France, pendant les travaux en gare de Rennes. Hélas, avec la suppression de ce premier train, ce fut une course contre-la-montre permanente. Je n'ai jamais été aussi stressé qu'en quarante ans pour me rendre à mon travail. »
Sophie, Roz-Landrieux
« Les personnes, qui travaillent et prennent au quotidien le train, commencent leur travail généralement à heure fixe. Les changements d'horaires sur cette ligne très fréquentée obligent à arriver très en avance, trente minutes, ou en retard... De plus, ces changements ont un impact conséquent sur l'organisation familiale de ces travailleurs ! Double peine ! »
Sylvie, Montreuil-sur-Ille
« On choisit d'habiter une ville sur une ligne de TER pour être vertueux et réduire son empreinte écologique. Comment est-il possible de bousculer toutes les habitudes des usagers sans concertation ? La présence de navettes directes, entre Rennes et Montreuil-sur-Ille, a favorisé le choix d'habiter à Montreuil. Pourquoi ces suppressions ? Rétablissez des trains le matin, le midi et le soir, aux sorties des bureaux ou des lycées. Adaptez la taille des trains aux affluences : un train double étage à 13 h, et un vieux coucou sans clim à 8 h 2 : où est la logique ? »
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 22 Juin - 3:23