Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

LGV en Bretagne. Les bons chiffres de l'été

Partagez
avatar
Portsall

Messages : 16
Date d'inscription : 28/06/2017
Age : 69
Localisation : Portsall

LGV en Bretagne. Les bons chiffres de l'été

Message par Portsall le Ven 13 Oct - 9:10

LGV en Bretagne. Les bons chiffres de l'été
     Publié le 13 octobre 2017 à 07h52

Anne-Cécile Juillet et Tangi Leprohon
 http://www.letelegramme.fr/bretagne/lgv-les-bons-chiffres-de-l-ete-13-10-2017-11699786.php?vptoken=5a7842b3ddc84040ac476909fcebc09257aa052a





Malgré quelques couacs, la LGV, lancée en grande pompe le 1er juillet, est plutôt partie sur de bons rails en Bretagne. En témoignent les chiffres de fréquentation enregistrés lors des deux premiers mois d'exploitation. Reste à confirmer ces résultats flatteurs une fois l'effet nouveauté retombé.

La semaine prochaine, la SNCF devrait rendre publics les chiffres de fréquentation de la LGV Bretagne pour juillet et août, premiers mois d'exploitation de la liaison ferroviaire à grande vitesse officiellement inaugurée le 1er juillet dernier, par Emmanuel Macron. Selon nos sources, ce premier résultat est flatteur avec une hausse globale de 20 % du trafic voyageurs (hors TER) pour la Bretagne.
Pour la pointe de la péninsule armoricaine, le bilan est à peine moins spectaculaire avec, par exemple, une augmentation de 15 % de la fréquentation pour la liaison Paris-Brest ; ou de 19 % pour Paris-Morlaix. Preuve que l'effet LGV ne se limite pas au gain de trente minutes entre Paris et Rennes. Et que la hausse des tarifs qui a accompagné cette nouveauté n'a pas trop découragé la clientèle qui pouvait aussi compter, il est vrai, sur des offres alléchantes proposées par la SNCF pour « booster » ce démarrage.

Silence radio pour septembre


Mais deux mois d'exploitation ne suffisent pas pour dessiner une tendance lourde pour l'une des destinations de vacances préférées des Français, surtout lorsqu'il s'agit de ceux de la pleine saison estivale. Or, pour l'instant, « rien ne transparaît » sur la fréquentation de la LGV en septembre, selon une source proche du dossier. Autrement dit, silence radio, aucune communication en interne sur un sujet sensible. Car c'est le succès de ces trains qui roulent depuis le 10 septembre, ce « service d'hiver » disent les spécialistes, qui témoignera d'un éventuel effet LGV auprès des voyageurs et, plus particulièrement, auprès de la clientèle d'affaires.

On le sait, la SNCF et la Région Bretagne ont fait de cet investissement un enjeu majeur de communication. Ces premiers résultats de la LGV ont donc une grande importance, tant sur le plan économique que politique, surtout à l'heure où un autre dossier, celui des liaisons nouvelles ferroviaires Ouest Bretagne - Pays-de-la-Loire (LNOBPL), semble être sur une voie de garage.

Le Président jette « un coup de froid »


En effet, le jour de l'inauguration de la LGV Paris-Rennes, le président de la République avait semé le trouble dans certains esprits lorsqu'il avait exprimé sa volonté de mettre la priorité sur « les transports du quotidien ». Nombreux étaient ceux qui avaient immédiatement songé à l'Ile-de-France, au vu des premiers éléments communiqués par la justice quelques mois plus tôt aux familles des victimes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge (91). Ces informations mettaient notamment en lumière des manquements importants dans la maintenance du réseau.
En tout cas, l'engagement d'Emmanuel Macron de financer « le renouvellement des infrastructures » plutôt que de nouveaux « grands projets », a jeté « un coup de froid » comme le dit un observateur, dans les rangs des défenseurs du projet LNOBPL qui semble être aujourd'hui « au point mort ». Rappelons que ces liaisons nouvelles ferroviaires Ouest Bretagne - Pays-de-la-Loire intégreraient une desserte du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont le sort est suspendu à l'avis des trois médiateurs désignés par le gouvernement début juin.
D'ailleurs, Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, confirmait le 5 juillet la volonté gouvernementale de faire une « pause » dans la construction de nouvelles infrastructures ferroviaires. C'est dire si les premiers chiffres de fréquentation de la LGV Bretagne sont plus qu'attendus au tournant

©️ Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/bretagne/lgv-les-bons-chiffres-de-l-ete-13-10-2017-11699786.php#uxxBIWykgBtgLUrA.99
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 7:35