FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE & PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Novembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Alstom livre les 14 premiers trains à hydrogène

Partagez
avatar
BAPR

Messages : 71
Date d'inscription : 29/02/2016
Age : 36
Localisation : Guérande 44

Alstom livre les 14 premiers trains à hydrogène

Message par BAPR le Lun 13 Nov - 8:08

/////

Alstom livre les 14 premiers trains à hydrogène en Allemagne : "Une alternative au diesel qui va décarboniser le transport"
France info 12/11/17
Une petite révolution dans le monde des transports : Alstom fabrique et vend les 14 premiers trains à hydrogène au Land de Basse-Saxe, en Allemagne. Aucun gaz carbonique.
 



 
©️ Fournis par Francetv info
C’est une première mondiale. Alstom Transport a mis au point les premiers trains à hydrogène. Zéro émission de gaz carbonique dans l'atmosphère. Le premier contrat a été signé jeudi 9 novembre pour 200 millions d’euros. Pas moins de 14 exemplaires ont ainsi été vendus au Land de Basse-Saxe en Allemagne. Ils pourront transporter des voyageurs à partir de début 2021 selon le constructeur ferroviaire.Ces trains à hydrogène sont fabriqués en grande partie sur le site allemand de Salzgitter, où s’est rendu franceinfo.
De couleur bleue et frappé de l’écusson de la Basse-Saxe, ce train régional ressemble à ses grands frères. La différence est qu’il est beaucoup plus silencieux car il ne roule pas au diesel mais à l’hydrogène et rejette de la vapeur d’eau.

Un transport plus propre

"Ce train est alimenté avec une pile à combustible, c’est-à-dire qu’il a un stockage d’hydrogène, que l’on mélange avec de l’oxygène. Il y a une réaction de sous-contrôle pour produire de l’électricité", explique Cécile Texier, directrice du développement durable chez Alstom. Cette électricité permet d’alimenter un moteur électrique. "Et on a une batterie en parallèle qui permet de récupérer l’énergie de freinage, et d’optimiser globalement la consommation de l’hydrogène", poursuit Cécile Texier.

Avec son autonomie de 1 000 km, sa capacité de 300 passagers, ce train est idéal pour remplacer les locomotives diesel qui circulent sur le réseau régional. Et il y en a beaucoup.
"Aujourd’hui, en Europe, on a environ 25% de la consommation d’énergie des systèmes ferroviaires qui est réalisée avec du diesel", affirme la directrice du développement durable chez Alstom. Mais seule une ligne sur deux est électrifiée. D'où la solution de l'hydrogène. "On a près de 50% des lignes qui ne sont pas encore électrifiées", ajoute Cécile Texier. "Ce train est donc une alternative au diesel qui va permettre de contribuer à décarboniser le transport".

Un marché porteur

Alstom est pionnier de ce marché balbutiant mais porteur, transition écologique oblige. C’est la conviction du vice-président Europe d’Alstom Gianlucca Erbacci : "Les investissements qui vont être faits sur les trains hydrogènes sont dans plusieurs pays d’Europe et en Amérique du Nord", explique-t-il. Aujourd'hui, "c’est l’émission de CO2 qui prime, et donc il y a des lignes diesel", constate-t-il. Mais le réchauffement climatique pousse à modifier les pratiques.

"Les choses vont changer rapidement. Il y a des pays comme la Hollande, le Danemark ou la Norvège, l’Angleterre, le Canada, l’Italie, qui pensent beaucoup à ce type de technologies"
Gianlucca Erbacci, Alstom franceinfo

"On a zéro émission avec de nouvelles technologies. On considère que cette technologie va encore avancer avec les améliorations des équipements".

Une technologie encore en devenir. Pour preuve, aucune information chiffrée ne filtre, ni sur le montant des investissements, ni sur le stock d’hydrogène nécessaire pour faire rouler ce train.
avatar
U50GD

Messages : 299
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 66
Localisation : RENNES

Re: Alstom livre les 14 premiers trains à hydrogène

Message par U50GD le Lun 13 Nov - 11:23

Bonjour,

On ne parle pas de la production de l'hydrogène et de la pollution (beaucoup de centrales électriques Charbon & lignite en Allemagne) qu'lle génère.

alain
avatar
La Broh

Messages : 156
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 48
Localisation : 35

Re: Alstom livre les 14 premiers trains à hydrogène

Message par La Broh le Lun 13 Nov - 11:47

scratch https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydrog%C3%A8ne

Production et usages



Production industrielle



Le processus industriel le plus économique pour produire de l'hydrogène est le reformage d'hydrocarbures. En pratique, la méthode la plus usuelle est le vaporeformage du gaz naturel, lequel est essentiellement composé de méthane. À une température comprise entre 700 et 1 100 °C, la vapeur d'eau réagit avec le méthane en donnant du monoxyde de carbone et de l'hydrogène. La purification de l'hydrogène étant plus facile sous forte pression, le reformage est réalisé sous une pression de vingt atmosphères. Le mélange hydrogène/monoxyde de carbone est communément appelé gaz de synthèse. Si la réaction est faite en présence d'un excès de vapeur d'eau, le monoxyde de carbone est oxydé au niveau d'oxydation supérieur, conduisant au dioxyde de carbone, ce qui augmente la production d'hydrogène.
La société Air liquide possède une maîtrise particulière de ce processus. En 2015, elle a mis en service en Arabie saoudite, sur le site de Yanbu, une unité ayant une capacité totale de production d'hydrogène de 340 000 m3/h aux CNTP24.

Filière hydrogène



C'est la filière qui produit, stocke, promeut et valorise l'hydrogène. Elle contribue aussi à la recherche sur l'hydrogène.
En 2015, il est encore « majoritairement produit à partir de gaz naturel et employé comme composant chimique dans des procédés industriels », mais cet élément est souvent présenté comme intéressant pour le développement durable (car si sa production produit des NOx, il n'émet pas de CO2), s'il est issu de ressources renouvelables et surtout s'il peut être produit assez près du lieu de consommation, car pouvant « apporter une contribution importante à la transition vers un modèle énergétique décarboné, notamment dans le secteurs du stockage d’énergie et pour accompagner l’électromobilité »25.
L'une des pistes de développement est l'injection dans le réseau de gaz25.
La filière cherche à industrialiser ses processus afin d'en permettre une baisse des coûts (pile à combustible notamment). Le développement d'une « mobilité hydrogène » est également freiné par un nombre encore très faible de stations de recharge (et de leur capacité encore faible : 10 à 80 kg H2/j, 350 bars). L'hydrogène peut améliorer la puissance du véhicule, prolonger son autonomie, et améliorer la rapidité de recharge (par rapport aux batteries)25. Des multinationales de l'énergie et des transports sont regroupées dans l'Hydrogen Council, créé en 2017, qui vise à soutenir le développement de la filière dans le cadre de la transition énergétique26.


_________________
avatar
U50GD

Messages : 299
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 66
Localisation : RENNES

Re: Alstom livre les 14 premiers trains à hydrogène

Message par U50GD le Lun 13 Nov - 12:23

Bonjour,

OK mais on est dans une communication orientée, car la phase de montée en température entre 700 et 1000°C n'est pas explicitée : Electricité ?
On peut affirmer que c'est moins polluant mais "zéro émission de CO²" reste à démontrer.
Alain

Contenu sponsorisé

Re: Alstom livre les 14 premiers trains à hydrogène

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 18:28