Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


    Châteaubriant. Les ABRF entre rouille et dépeçage

    Partagez
    avatar
    BiBi35
    Admin

    Messages : 1738
    Date d'inscription : 16/08/2014
    Age : 58
    Localisation : RENNES BREIZH

    Châteaubriant. Les ABRF entre rouille et dépeçage

    Message par BiBi35 le Lun 8 Déc - 11:40

    Vie économique à Châteaubriant. Les ABRF entre rouille et dépeçage
    Châteaubriant  - 03 Décembre
    SOURCE  


    Châteaubriant. Les ABRF entre rouille et dépeçage







    Ouest-France publie le dernier album photos des ABRF. Enfin, ce qu'il en reste. Des ouvriers venus de loin chargent le matériel qui avait été mis aux enchères mi-novembre.







    Lundi 1er décembre 2 014, sur le site des ABRF à Châteaubriant.


    L'histoire
    Sans fleurs, ni couronnes. Lundi 1er décembre 2014, sur le site des Ateliers bretons de réalisation ferroviaire (ABRF), ex-fleuron industriel de Châteaubriant (136 salariés) spécialisé dans la construction, la transformation et la maintenance de wagons de fret reconnu en Europe, on a assisté à l'un des derniers ballets des transporteurs : ils avaient dépêché sur place poids lourds, camionnettes, monte-charge et manie tout.

    Des ferrailleurs et des chefs d'entreprises

    Venus de Châteaubriant, de Nantes, de Bain-de-Bretagne, des Landes, des Bouches-du-Rhône, de la région parisienne..., ces ferrailleurs et ces chefs d'entreprises spécialisées venaient charger le matériel - postes de soudage, ponts roulants, bennes à déchets, chariots télescopiques, rideaux, essieux, presses à souder... - qu'ils avaient acheté lors d'une vente aux enchères organisée aux ABRF les 18 et 19 novembre.


    Plus de vie, plus d'âme, plus rien

    Sur le site des ABRF, il n'y a plus de vie, plus d'âme, presque plus rien. Ce site gigantesque (10 ha) est aujourd'hui une terre abandonnée. C'est déjà une ancienne friche industrielle. On se croirait au milieu d'un immense terrain vague avec, dessus, des espèces de halls de gare vides, vieux et poussiéreux dans lesquels on tombe sur un bureau sans lumière mais avec une chaise, de la ferraille en pagaille, un amas d'on ne sait quoi.


    Une agonie judiciaire

    Dehors, quelques ouvriers casqués, en combinaison ou en gilet fluo, une loco d'un autre temps rouillée de partout qui trône à l'entrée d'un atelier, des essieux sagement alignés les uns derrière les autres mais perdus, des outils qui semblent avoir été oubliés. Un silence pesant troublé par le seul bruit des engins de chantier encore à la manœuvre ou des deviseuses géantes qui arrachent le rail à sa terre. Voilà les dernières traces de l'histoire d'une belle boîte qui a connu une agonie judiciaire.Les Ateliers bretons de réalisation ferroviaire sont nés en 1970. Ils seront morts, enterrés et dépecés le 15 janvier 2015. À cette date, tout aura définitivement disparu sauf le bâti.




    Jérôme BEZANNIER.
    avatar
    Semaphore Ouest

    Messages : 134
    Date d'inscription : 01/11/2014
    Age : 56
    Localisation : Thorigné F.

    Re: Châteaubriant. Les ABRF entre rouille et dépeçage

    Message par Semaphore Ouest le Mar 9 Déc - 23:15

    ou va t'on on s' ennerve sur le manque de travail mais certaines personnes bossant pour la SNCF  faisant grêve "emmerdant"  d'autres personnes  qui peuvent perdre leur boulot grâce a ce monopole à emmerder les personnes qui elles n'ont pas votre possibilité de voyager gratuitement

    West

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 4:18