Rail Bretagne Pays de la Loire

FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE et PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Novembre 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


    Saint-Nazaire. Dans le TER Le Croisic - Nantes, des usagers à bout

    Partagez
    avatar
    VALLET

    Messages : 61
    Date d'inscription : 17/01/2017
    Age : 55
    Localisation : 44330 VALLET

    Saint-Nazaire. Dans le TER Le Croisic - Nantes, des usagers à bout

    Message par VALLET le Lun 29 Jan - 10:59

    Saint-Nazaire. Dans le TER Le Croisic - Nantes, des usagers à bout
    Par Thierry HAMEAU. | Modifié le 28/01/2018 à 17:48 | Publié le 28/01/2018 à 17:20
    :1108661252: https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/ter-le-croisic-nantes-des-usagers-bout-5529592



    Retards, wagons saturés, manque d’information… Les habitués de cette ligne du matin n’en peuvent plus. L’un d’eux a noté un an de dysfonctionnement et alerté la Région et la SNCF. En vain.
    « On voyage dans de telles conditions qu’on ne peut même plus partir serein au travail. » À 47 ans, Yves en a assez de cette ligne de TER Nantes - Presqu’île qu’il fréquente depuis 12 ans.
    « Depuis fin 2016, je n’ai pas connu un seul jour sans problème, c’est catastrophique. Tout s’est dégradé : des retards, des changements de quai au dernier moment, des rames surchargées. Les gens sont à bout et la réaction pourrait vraiment être plus violente car on se moque vraiment du monde. »
    Ce fonctionnaire habite près de La Baule et travaille dans le centre-ville nantais. Avec la bienveillance d’autres passagers, il note, photographie et alerte sur ce qui se passe.

    45 minutes assis par terre

    La ligne ciblée : celle qui permet d’arriver avant 8 h à Nantes (départ du Croisic à 6 h 36). Et celle du retour après 17 h.  « Ils sont passés de deux rames à une seule et c’est bondé. Tous les jours, des gens se retrouvent à voyager 45 minutes debout ou assis par terre. Vous imaginez ce que ça donne en plus le lundi matin avec les étudiants qui ont leurs affaires pour la semaine ! »  Pour 165 € d’abonnement, ces usagers estiment que le service n’est pas à la hauteur. «  Aucune remise, aucun geste commercial face un service qui n’est pas assuré correctement. »
    Yves a interpellé les élus, le ministère des Transports, le directeur régional TER, la présidente de Région. Aucune réponse.  « Tous les jours depuis deux mois, j’envoie des tweets pour dénoncer nos conditions de transports. Et rien ! »
    La fourniture du matériel roulant relève de la Région Pays de la Loire mais pas l’organisation du trafic qui est du ressort de la SNCF. Et là aussi ça pêche.  « On a une impression globale de pagaille et de désorganisation. » Comme ce vendredi soir d’octobre 2017 où les passagers ont dû changer de quais deux fois à Nantes avant de partir, puis prendre un second train à Saint-Nazaire pour continuer vers la Presqu’île. Ils estiment aussi  « l e système d’information défaillant avec des retards non expliqués, des messages contradictoires… »
    Les horaires sont aussi concernés par cette grogne. Avant la réorganisation de 2017, les habitants de la Presqu’île pouvaient être à 8 h à leur travail à Nantes puisque le TER arrivait à 7 h 48.  « Sans raison logique, ils l’ont reculé de cinq minutes  (7 h 53)  ! Et Comme ça dérape jusqu’à 7 h 55, voire 8 h, on ne peut plus arriver à l’heure à son travail. »
    Le retour à partir de 17 h n’est guère plus brillant  « Ce cadencement a changé mi-2017 et le départ est passé de 17 h 19 à 17 h 01. C’est beaucoup trop tôt. On doit attendre le train de 18 h 02 pour rentrer chez nous. »
    Contactées vendredi, ni la Région ni la SNCF n’ont répondu à nos demandes d’explication.



    Une pétition vient d’être lancée sur change.org. Les autres témoignages sont recueillis par Yves à l’adresse  levoyageur@protonmail.ch .





    _________________
    avatar
    BAPR

    Messages : 82
    Date d'inscription : 29/02/2016
    Age : 37
    Localisation : Guérande 44

    Re: Saint-Nazaire. Dans le TER Le Croisic - Nantes, des usagers à bout

    Message par BAPR le Jeu 8 Fév - 12:11

    TER Le Croisic-Nantes : les usagers indemnisés en mars par la SNCF

    Modifié le 08/02/2018 à 10:57 | Publié le 08/02/2018 à 10:29
    OUEST FRANCE



    Les conditions de transport dégradées sur cette ligne font rugir les passagers. La présidente de la Région informe que la SNCF proposera des compensations.
    Ponctualité variable, rames de TER surchargées à certains horaires, information déficiente...  Entre Le Croisic et Nantes, la deuxième plus grosse ligne TER de la région ne glisse pas sur les rails de la fiabilité. Au point que des usagers s’en émeuvent depuis des mois, sur les réseaux sociaux notamment.
    La présidente du conseil régional a rencontré mercredi 7 février Guillaume Pepy, PDG de la SNCF et évoqué ce problème.  « Depuis plusieurs mois, la SNCF est dans l’incapacité d’assurer le service attendu et la qualité de services exigée n’est pas au rendez-vous sur la ligne Nantes – Le Croisic, a plaidé Christelle Morançais. De nombreux retards et suppressions de train conduisent encore aujourd’hui à des situations de surcharge inacceptables. »

    Une indemnisation à hauteur de 20%

    Pour compenser les conditions de circulation dégradée de ces derniers mois, la Région exige « la mise en place d’une mesure d’indemnisation immédiate des abonnés usagers du TER de la ligne Nantes – Le Croisic à hauteur de 20 %. »
    Par ailleurs, la nouvelle convention TER entre la Région et la SNCF doit permettre la mise en place d’indemnisations à partir du 1er juillet 2018. La présidente se félicite d’avoir également  « obtenu l’application de ces modalités dès le mois de mars » .

      La date/heure actuelle est Mer 21 Nov - 16:04