Rail Bretagne Pays de la Loire

FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE et PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Août 2019

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Rennes. Il fume, voit le train partir... et s'accroche à la porte

Lampiste 56
Lampiste 56

Messages : 55
Date d'inscription : 04/11/2016
Age : 55
Localisation : Rohan 56580

Rennes. Il fume, voit le train partir... et s'accroche à la porte Empty Rennes. Il fume, voit le train partir... et s'accroche à la porte

Message par Lampiste 56 le Sam 17 Fév - 12:23

Rennes. Il fume, voit le train partir... et s'accroche à la porte
Rennes. Il fume, voit le train partir... et s'accroche à la porte 903185585 17.02.2018

Rennes. Il fume, voit le train partir... et s'accroche à la porte 72d76510
En gare de Rennes, le voyageur n’est pas monté dans le train à temps, après une pause cigarette. Il s’est accroché à la porte. Le TER a été stoppé en urgence. Le syndicat CGT des Cheminots de Rennes qui a révélé l’incident, réclame le retour des chefs de quai.
Ce comportement, heureusement rarissime, aurait pu avoir des conséquences très graves. L’incident remonte au vendredi 9 février, en gare de Rennes. La CGT des Cheminots de Rennes en a fait écho dans un communiqué diffusé ce vendredi.

Pause cigarette

Vers 20 h 47, alors qu’un TER en direction de Brest prenait le départ, un voyageur s’est agrippé à une porte du train. Descendu fumer une cigarette sur le quai, il n’était pas remonté à temps, dans la rame. À l’intérieur, un passager a vite prévenu un contrôleur. Le TER a été stoppé en urgence.
En gare de Rennes, le voyageur n’est pas monté dans le train à temps, après une pause cigarette. Il s’est accroché à la porte. Le TER a été stoppé en urgence. Le syndicat CGT des Cheminots de Rennes qui a révélé l’incident, réclame le retour des chefs de quai.
Ce comportement, heureusement rarissime, aurait pu avoir des conséquences très graves. L’incident remonte au vendredi 9 février, en gare de Rennes. La CGT des Cheminots de Rennes en a fait écho dans un communiqué diffusé ce vendredi.

Une plainte déposée

« Ce voyageur a mis sa vie en danger », déplore la SNCF. La procédure de départ du TER « s’est déroulée tout à fait normalement » avec la diffusion d’un message et un son annonçant la fermeture des portes. « Le conducteur a des caméras dans sa cabine pour voir la rame et les portes, mais il n’a rien vu. Le voyageur s’est accroché au moment du départ. On se demande d’ailleurs comment il a pu s’agripper. Il y a très peu d’espace sur la marche et pas de point d’accroche sur la porte. »
Une plainte a été déposée par la SNCF.

Retour des chefs de quai

« Comment ce TER a-t-il pu quitter la gare avec un voyageur accroché ? », s’interroge, de son côté, la CGT qui dénonce la suppression des chefs de quai, « un maillon essentiel de la sécurité des trains et des usagers ».
« Le témoin a eu la chance de trouver un contrôleur et de l’informer de la situation, renchérit le syndicat. Chance, car pour la seule année 2017, ce sont près de 2 800 TER qui ont circulé en l’absence de contrôleur. »
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 20 Aoû - 19:46