Rail Bretagne Pays de la Loire

FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE et PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Août 2019

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier


    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ?

    mumu 35
    mumu 35

    Messages : 43
    Date d'inscription : 08/06/2017
    Age : 51
    Localisation : St Armel 35

    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? Empty SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ?

    Message par mumu 35 le Ven 23 Fév - 12:41

    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ?
    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? 903185585 23.02.2018

    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? Bbf33e10

    Elle devait être rénovée d’ici à 2020. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est pointée par le rapport Spinetta qui préconise la fermeture des petites lignes ferroviaires régionales.

    Elle ne fait que 58 km de long, mais déchaîne bien des passions. Avec six allers-retours quotidiens, la ligne de TER Rennes-Châteaubriant, a transporté 245 800 voyageurs en 2017, selon la Région Bretagne. Contre 550 000 en 2015, selon l’Association citoyenne Châteaubriant Rennes en train (Accret). La ligne devait devait être rénovée d'ici 2020, mais le rapport Spinetta vient rebattre les cartes
    Une lourde baisse de fréquentation, justifiée en grande partie par « la mise en place de cars pour transporter les scolaires », explique la Région.
    Même si ses rangs sont clairsemés, « c’est une ligne structurante pour l’ensemble du territoire, maintient Philippe Rajalu, président de l’Accret. Elle permet aux habitants de Châteaubriant d’avoir un accès direct au TGV, mais aussi de maintenir des activités et des services de proximité ».

    [size=30]40 millions d’euros de travaux[/size]



    Considérée comme vétuste, la ligne a été intégrée au Contrat de plan État-Région (CPER) en 2015. Programmant 40 millions d’euros de rénovation sur ces rails d’ici à 2020. Le tout financé en majorité par la Région, l’État et la SNCF. À ce jour, les travaux n’ont pas encore débuté : « Pour que ça se concrétise, il faut que tout le monde joue le jeu, lance Gérard Lahellec, troisième vice-président chargé des transports et des mobilités en Bretagne. À ce stade, on n’est pas arrivé à un accord sur le financement des travaux. Et le coût peut encore évoluer. »

    [size=30]« Lignes héritées d’un temps révolu »[/size]



    Déjà fragilisée, la ligne subit aujourd’hui un nouveau revers. Dans son rapport sur l’avenir du transport ferroviaire, remis le 15 février au Premier ministre, Édouard Philippe, Jean-Cyril Spinetta s’interroge sur la « pertinence économique » du maintien des « petites lignes ferroviaires à faible trafic, héritées d’un temps révolu ». Parmi elles, la ligne TER Rennes-Châteaubriant. Selon ses calculs : « Chaque kilomètre parcouru par un voyageur coûte 1 € à la collectivité. »
    Un chiffre qui agace Gérard Lahellec : « En douze ans, nous avons réduit de 49 % la contribution de l’argent public par voyage et augmenté par deux la fréquentation. Ce n’est pas qu’un déficit ! »
    Dans ses recommandations, Spinetta propose de « confier à SNCF Réseau la réalisation d’un état des lieux de la partie la moins utilisée du réseau ». Une proposition qui fait bondir l’élu : « Nous savons dans quel état est notre réseau, nous n’avons pas besoin d’études pour ça. Cette condescendance est déplacée et détestable ».

    L’avenir de la ligne inquiète aussi les élus locaux, comme Aymeric Massiet du Biest, conseiller départemental LR du canton de La Guerche-Retiers « cette ligne est essentielle pour le développement économique et démographique du Pays de la Roche aux Fées, la fermeture de ce tronçon ferroviaire serait un terrible message envoyé aux communes rurales déjà confrontées à la fracture territoriale. De plus, promouvoir le développement durable passe indéniablement par la modernisation des chemins de fer déjà existants. Soyons cohérents et respectueux de l’environnement et des territoires ».
    Du côté de la SNCF, on rappelle que « ce rapport est constitué de recommandations. Le gouvernement n’a pas tranché. Nous travaillons en partenariat avec la Région sur cette ligne et c’est elle qui a l’autorité ».

    [size=30]Deux tronçons pour une ligne[/size]



    Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Si le rapport Spinetta voit la ligne dans sa globalité, Rennes-Châteaubriant est en réalité constituée de deux tronçons très différents dans leur fréquentation. « Il y a la ligne Rennes-Retiers, périurbaine, qui concentre la grande majorité des voyageurs de la ligne. Et le tronçon Retiers-Châteaubriant, interrégional », précise Gérard Lahellec. La seconde étant fermée depuis octobre 2017 et jusqu’au mois d’août pour faciliter des travaux de voirie.
    Et c’est là que la situation se complique. L’Accret soupçonne la SNCF de vouloir « faire une rénovation à moindre effort, uniquement entre Rennes et Retiers. Et de laisser tomber le tronçon Retiers-Châteaubriant ».
    À la Région, on assure vouloir agir pour le maintien du tronçon : « Il faut se poser la question de savoir comment on fait venir plus de monde. On ne va pas faire rouler des trains à vide… »



    Dans sa moitié comme dans son intégralité, l’avenir de la ligne Rennes-Châteaubriant est incertain. Pour les usagers qui s’inquiètent de sa disparition, Gérard Lahellec se veut rassurant : « Il va falloir se battre et se mobiliser pour susciter des dynamiques nouvelles… Mais je n’ai pas peur ! 
    BiBi35
    BiBi35
    Admin

    Messages : 2191
    Date d'inscription : 16/08/2014
    Age : 60
    Localisation : RENNES BREIZH

    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? Empty Re: SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ?

    Message par BiBi35 le Ven 23 Fév - 13:32

    Bonjour,
    Il ne faut pas se voiler la face quant à la section Retiers-Châteaubriant. Il n'y a pas de continuité vers/de Nantes car s'est un Train Tram qui relie les 2 villes. Châteaubriant (sous préfecture) est tourné vers sa capitale régionale et accessoirement vers Laval et Sablé/S. La fréquentation voyageur entre Retiers et Châteaubriant avec une halte à Martigné  Ferchaud est très faible et pourrait être substitué SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? Car217directs Rennes-Châteaubriant à titre d'essai. L'économie résultante serait reportée sur Rennes - Retiers. Les Bimodes permettent d'éviter l'électrification trop onéreuse mais et surtout permettrent des circulations Ouest Rennes-Retiers (optimisation des liaisons et suppression du terminus Rennes pour certains TER en fonction des choix horaires). Il est indispensable d'effectuer une mise à niveau  complète de la ligne avec l'installation du BAPR et éventuel redécoupage des cantons.  


    _________________
    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? Sans-t11 albino
    Palourde29
    Palourde29

    Messages : 69
    Date d'inscription : 23/07/2015
    Age : 55
    Localisation : plouéan

    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? Empty Re: SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ?

    Message par Palourde29 le Ven 23 Fév - 14:28

    Je n'ai jamais compris pourquoi la région Pays de Loire a opté pour le train tram entre Nantes et Châteaubriand. Il y a désormais une "frontière" un "octroi" à Châteaubriand. Maintenant il vrai que par la route Rennes-Nantes c'est 1 heure de rocade à rocade et plus du double par train + tram train (et encore s'il y a une correspondance. Résultat pour aller de Brest/St Brieuc à Nantes en train c'est via Redon (les brestois ont 1 TER direct Nantes plutôt rapide via Quimper en 3H20 comme la voiture). J'ai l'impression qu'on va encore perdre du temps à palabrer entre régions.
    Mor- bihan
    Mor- bihan

    Messages : 38
    Date d'inscription : 26/10/2016
    Age : 45
    Localisation : landevant 56690

    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? Empty Re: SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ?

    Message par Mor- bihan le Ven 23 Fév - 15:54

    Pays de la Loire et Bretagne, du point de vu des régions administratives n'étaient guère favorables au développement du rail dans les années 7O où la voiture était dominante et le "tout routier"r électoralement payant pour les décideurs politiques locaux. La 2/2 voies routière entre les 2 "capitales" avait la priorité avec la bénédiction de l'Etat (il s'agit d'une route nationale reliant le Sud à La Normandie) Le train était déjà voué aux oubliettes.  SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? 586248668.
    Ce sera déjà bien si la partie Rennes-Retiers (90% du trafic) soit mise à nouveau et que plus tard en fonction des finances et de l'évolution de sa fréquentation, elle fasse l'objet d'une "sérieuse mise à niveau". On ne peut pas conserver une portion de ligne peu fréquentée et en "cul de sac". Pour le Fret, c'est "mort" de "mort".


    _________________
    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? Images10 Mor-bihan

    Contenu sponsorisé

    SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ? Empty Re: SNCF. La ligne TER Rennes-Châteaubriant est-elle menacée par le rapport Spinetta ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 20 Aoû - 19:49