Rail Bretagne Pays de la Loire

FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE et PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Décembre 2019

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les premières pistes du futur aéroport nantais 

VALLET
VALLET

Messages : 117
Date d'inscription : 17/01/2017
Age : 56
Localisation : 44330 VALLET

Les premières pistes du futur aéroport nantais  Empty Les premières pistes du futur aéroport nantais 

Message par VALLET le Sam 9 Juin - 13:07

Les premières pistes du futur aéroport nantais 
Les premières pistes du futur aéroport nantais  903185585 09.06.2018

Autant privilégier l'option train plutôt que le tram (qui pourrait aussi être réalisée mais pour celle ci le temps de parcours est relativement long vu le nombres d'arrêts). Cela permettrait de reporter les départs des TER vers Rennes, Brest, Le Croisic dans cette gare à créer (doublement et électrification  de la voie).


Surprise, il pourrait y avoir deux aérogares à Nantes-Atlantique. C’est ce que révèle un document de travail de la Direction de l’aviation civile (DGAC). Le réaménagement s’adapterait à une capacité de 9 millions de passagers.
Des pistes de réflexion et des nécessités

Les premières pistes du futur aéroport nantais  3cdec310

Où en est le volet Nantes-Atlantique de l’après NDDL  Ouest-France s’est procuré un document de travail de la Direction général de l’aviation civile (DGAC). En rien un projet définitif. Loin de là même. Ce « schéma de composition générale » évoque plutôt des pistes de réflexion sur le réaménagement possible, les surfaces nécessaires, l’état des lieux du foncier disponible ou à acquérir. Il en ressort quand même des  « aménagements à prévoir rapidement ».
La DGAC précise bien que selon la volonté d’accueillir plus régulièrement des vols longs courriers, selon la qualité de service souhaitée et selon les moyens d’accès à l’aéroport, le dimensionnement des aménagements sera impacté. Les coûts aussi forcément. Aucun chiffrage de la facture totale dans ce document. Qui paiera ? On l’ignore aussi. Sachant que l’État devra peut-être résilier son contrat de concession avec Vinci. Avec appel d’offres à suivre.
Les premières pistes du futur aéroport nantais  34964414a192f39d36e287f2fabd51ce-info-ouest-france-les-premieres-pistes-du-futur-aeroport-nantais_3 L’extension de la piste vers le sud nécessite des acquisitions foncières indispensables. | Service infographie Ouest-France
Perspective à 9 millions de passagers
La DGAC table sur une perspective de 9 millions de passagers comme  « développement ultime de l’aéroport » ou comme  « phase transitoire vers un équipement plus important ».  Mais l’aviation civile ne date pas l’échéance de cette capacité. L’an dernier, Nantes-Atlantique a dépassé les 5,5 millions de passagers. Au rythme actuel de croissance, ces 9 millions seraient atteints dans quatre à cinq ans. La DGAC considère qu’un aéroport à piste unique supporte de 15 à 20 millions de passagers. À condition bien sûr d’adapter les infrastructures autour.
Le scénario de deux aérogares étudié
La DGAC retient, dans les aménagements à prévoir rapidement, la construction d’ « une nouvelle aérogare » de 35 000 m² pour atteindre la capacité de 7 à 9 millions de passagers. Elle conseille aussi la  « réhabilitation » des 32 000 m² de l’aérogare existante. La DGAC indique que  « deux niveaux de qualité de service peuvent être envisagés à Nantes », à condition de  « séparer les aérogares ». Une pour le low-cost, l’autre pour le trafic standard, sur le même site.
Avantages, selon l’Aviation civile :  « Des aérogares de plus petite taille, un positionnement plus facile des équipements, un trafic adapté à Nantes où le low-cost représente environ 50 % ». Inconvénients : des équipements en double donc  « des surfaces plus importantes », la  « complication des correspondances » avec le besoin de relier les deux aérogares, et  « une tarification différente pour les compagnies ».  À titre d’exemples, la direction de l’aviation civile a joint des plans du terminal low-cost de Bordeaux et du terminal 1 de Nice.
Selon la DGAC, le coût de construction d’une aérogare low-cost est de 1 500 € le m², le double pour une aérogare standard plus confortable. Pourquoi ? La qualité des salles d’embarquement, le nombre de postes de contrôle, la présence ou non de commerces, le positionnement des avions, leur accès (à pied, en bus ou par passerelle), la vitesse de traitement des bagages, la proximité des parkings sont différents.
Autre précision de la DGAC :  « Le positionnement de l’éventuelle gare/station conditionne l’accès à (aux) aérogare(s). »  Ça dépendra du choix d’amener le tram ou le train jusqu’à Nantes-Atlantique. La construction de nouveaux parkings, en silos, sera nécessaire.
L’extension de la piste au Sud
La DGAC prévoit  « la correction du profil et le renforcement » de la piste actuelle. Avec un point d’interrogation sur le besoin d’une  « reconstruction ».  L’Aviation civile retient l’allongement de la piste vers le Sud, sans fixer la distance. La piste fait 2 900 m. L’idée de la porter à 3 400 m, voire 3 600 m, a déjà été étudiée. La DGAC liste aussi  « le renforcement et la reconstruction, selon les sections, du taxiway », avec extension ; la création de bretelles latérales sur la piste pour faciliter le dégagement à grande vitesse des avions ; la construction de 17 nouveaux postes de stationnement des avions pour une capacité de 9 millions de passagers.
Une piste transversale Est-Ouest reste tracée sur le document de la DGAC. Mais cette hypothèse, écartée dans toutes les études précédentes, imposerait des  « acquisitions foncières très importantes ».
Des acquisitions foncières inévitables
Un chapitre est consacré aux  « zones potentielles de développement ».  On comprend qu’en l’état actuel du foncier disponible dans le périmètre aéroportuaire, l’extension de l’aéroport semble difficile  (voir l’infographie). À moins d’aller construire de l’autre côté de la piste. Un espace enherbé, près du parking des avions, est  « insuffisant pour le développement complet à 9 millions de passagers », remarque la DGAC. D’autres espaces obligeraient à déménager des bâtiments ou l’aéroclub.
Des acquisitions foncières semblent donc nécessaires. Obligatoires même pour l’allongement de la piste vers le Sud. Inévitables aussi en cas de construction d’une seconde aérogare. Le document n’indique pas le nombre d’hectares.
Une DUP fin 2020
La DGAC cale, début 2019, le lancement de la concertation publique sur le réaménagement de Nantes-Atlantique, et vise l’obtention de la déclaration d’utilité publique (DUP) fin 2020. Le gouvernement s’est engagé à commencer les travaux avant la fin du quinquennat (2022). En parallèle, rappelons que la préfète a déjà annoncé l’adoption d’un nouveau plan de gêne sonore au premier trimestre 2019 et l’adoption du nouveau plan d’exposition au bruit en septembre 2020.


_________________
Les premières pistes du futur aéroport nantais  Scan10
le restic
le restic

Messages : 38
Date d'inscription : 29/12/2017
Age : 53
Localisation : 44110 Soudan

Les premières pistes du futur aéroport nantais  Empty Re: Les premières pistes du futur aéroport nantais 

Message par le restic le Sam 9 Juin - 14:42

Je suis plutôt de ton avis VALLET. L'option desserte Train serait bien plus pertinente et mériterait d'être étudiée. Soit création d'une gare sur la ligne Nantes-Ste Pazanne (Pornic, St Gilles croix de vie) avec doublement et électrification, soit réhabilitation de la voie d'origine avec terminus Aéroport Nantes Atlantique. Cette 2eme option serait plus complexe à réaliser car le réseau routier est trop important et à la rigueur il faudrait enterrer la ligne (peu envisageable au regard des coûts).
lol!
CC 72000
CC 72000

Messages : 29
Date d'inscription : 05/08/2015
Age : 52
Localisation : La Gacily

Les premières pistes du futur aéroport nantais  Empty Re: Les premières pistes du futur aéroport nantais 

Message par CC 72000 le Sam 9 Juin - 15:13

Je viens d'aller sur google earth. En, effet peu de chance de réutiliser l'ancien itinéraire qui pourrait être déposé purement et simplement. Par contre l'opportunité d'une gare côté  nord avec voies en impasse et une liaison en souterrain vers les aérogares est intéressante. Si côté Sncf cela ne devrait pas poser de problèmes  insurmontables, il faudrait toutefois construire un tunnel sous la piste  …. pas une passerelle Les premières pistes du futur aéroport nantais  3626685176(faisable mais à quel coût?). La plateforme de la ligne est elle apte a recevoir la DV qui est un impératif de fluidité.
Les premières pistes du futur aéroport nantais  586248668

Contenu sponsorisé

Les premières pistes du futur aéroport nantais  Empty Re: Les premières pistes du futur aéroport nantais 

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 10 Déc - 3:51