Rail Bretagne Pays de la Loire

FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE et PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

louis44


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Octobre 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


    Drame de Millas. Une expertise accable la conductrice du car

    Partagez
    avatar
    landuré

    Messages : 19
    Date d'inscription : 27/09/2017
    Age : 55
    Localisation : Quimperlé

    Drame de Millas. Une expertise accable la conductrice du car

    Message par landuré le Ven 5 Oct - 11:17

    Drame de Millas. Une expertise accable la conductrice du car

    :letelegramme_l05.10.2018





    La responsabilité de la conductrice du car percuté par un TER à Millas en décembre 2017, drame qui a coûté la vie à six collégiens, est de plus en plus engagée d’après un rapport d’experts.

    Freinage tardif, barrière enfoncée, les conclusions d’un rapport technique sont accablantes pour la conductrice du car percuté par un TER à Millas le 14 décembre 2017, drame qui a coûté la vie à six collégiens. « L’origine de cet accident provient d’un freinage tardif de la conductrice de l’autocar », écrivent les experts dans un rapport remis à la juge chargée d’instruire cette affaire, dont Le Parisien révèle les grandes lignes ce vendredi.



    La conductrice du car a toujours affirmé aux enquêteurs que la barrière du passage à niveaux était ouverte. Une hypothèse que balayent les investigations techniques effectuées sur le véhicule. Les experts expliquent dans leur rapport que la conductrice a freiné trop tardivement face à la barrière fermée. « Lorsqu’elle décide de freiner, l’autocar […] est déjà trop près de la barrière fermée et elle ne réussit pas à stopper l’autocar avant d’atteindre la voie ferrée. Sur sa lancée, bien qu’elle soit en freinage, elle percute la barrière du passage à niveau qui se plie », décrit le rapport.

    Pas de dysfonctionnement du passage à niveau


    Une version qui confirme celle avancée par les deux conducteurs du TER, qui avaient « nettement vu le car pousser la barrière, la franchir et avancer sur la voie ferrée ». Les experts ont aussi écarté tout dysfonctionnement du passage à niveau « qui aurait pu conduire à une non-fermeture de barrière au moment du passage du train ».
    La conductrice du car, âgée de 48 ans, a été mise en examen pour homicides et blessures involontaires. L’instruction devrait se poursuivre avec des rapports attendus de deux experts médicaux, un ORL et une ophtalmologue, chargés de déterminer si les somnifères que prenait la conductrice ont pu avoir une influence sur son état physique au moment de l’accident.
    avatar
    muzellec

    Messages : 24
    Date d'inscription : 18/03/2018
    Age : 55
    Localisation : Guipavas/:Paris

    Re: Drame de Millas. Une expertise accable la conductrice du car

    Message par muzellec le Mar 9 Oct - 13:28

    SOURCE  : http://transportrail.canalblog.com/

    08 octobre 2018

    A quand la réouverture de Perpignan - Villefranche de Conflent ?


    Du jamais vu. Jamais une ligne de chemin de fer n'a été fermée aussi longtemps suite à un accident de passage à niveau. Conséquence d'une procédure judiciaire complexe qui met en lumière des incertitudes techniques mais aussi un raisonnement à l'émotion. Le passage à niveau de Millas a été rouvert à la circulation routière en juillet dernier... mais les trains sont toujours interdits de circulation sur la ligne Perpignan - Villefranche de Conflent ce qui pose une question de fond.
    Oui, il existe encore des points à instruire sur le fonctionnement du passage à niveau, mais entre les dégâts provoqués par l'accident en lui-même et le temps de suspension de l'exploitation, il va devenir de plus en plus difficile d'évaluer si l'état actuel des équipements correspond à l'état au moment du choc et donc définir la part de responsabilité éventuelle de l'équipement ferroviaire. Parallèlement, l'enquête semble aussi confirmer que la conductrice de l'autocar prenait un traitement médical peu compatible avec le niveau de sécurité exigé pour le transport scolaire.
    On en arrive donc à la conclusion suivante : qu'est-ce qui motive le maintien de l'interdiction de la reprise du trafic dès lors que le fonctionnement du passage à niveau apparaît manifestement hors de cause ?
    avatar
    U50GD

    Messages : 428
    Date d'inscription : 25/02/2015
    Age : 67
    Localisation : RENNES

    Re: Drame de Millas. Une expertise accable la conductrice du car

    Message par U50GD le Mar 9 Oct - 13:36

    Bonjour,

    Ce qui est encore plus paradoxal, c'est que la réouverture de la route a été officielle il y a quelques semaines car les automobilistes ne respectaient pas la signalisation en place ??!!!!

    Donc je propose que SNCF Réseau fasse de même et autorise de ne pas respecter la fermeture de la ligne.

    Alain

    Contenu sponsorisé

    Re: Drame de Millas. Une expertise accable la conductrice du car

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 17 Oct - 14:55