forum consacré au rail en Bretagne ett Pays de la Loire/mobilité TCSP

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

FlixBus ambitionne de devenir numéro un en France des lignes régulières de car

Partagez
avatar
BiBi35
Admin

Messages : 1646
Date d'inscription : 16/08/2014
Age : 58
Localisation : RENNES BREIZH

FlixBus ambitionne de devenir numéro un en France des lignes régulières de car

Message par BiBi35 le Mar 19 Mai - 18:48

FlixBus ambitionne de devenir numéro un en France des lignes régulières de car 

Source  19 mai 2015




FlixBus travaille déjà avec 170 partenaires qui "apportent" 650 autocars desservant quotidiennement plus de 300 destinations. © DR

FlixBus, leader des lignes régulières d'autocar sur le marché allemand, a annoncé, le 19 mai 2015, son lancement sur le marché français. Cette entreprise est une plateforme de vente de trajets longue distance. Elle ne possède pas de cars mais s’appuie sur les autocaristes indépendants.

Elle ne possède pas d’autocars ni de dépôts, elle n’emploie pas de conducteurs, FlixBus est pourtant leader sur le marché allemand des lignes régulières par autocar surtout depuis sa fusion début 2015 avec son concurrent MeinFernbus. Son directeur général France, Pierre Gourdain, a annoncé, le 19 mai 2015, son lancement en France. Dans un premier temps elle va ouvrir des lignes à vocation internationale vers le nord de l'Europe. La première Dortmund-Paris a été ouverte en catimini le 28 mars 2015. "Pour tester le marché", a expliqué Pierre Gourdain à MobiliCités.

Suivront à partir du 21 mai 2015, des liaisons au départ de Paris (Porte Maillot) vers le Benelux - Bruxelles, la Haye, Maastricht et Amsterdam. En juin, de nouvelles liaisons vers l'Allemagne ouvriront : Hambourg, Berlin et Francfort. Sur ces lignes internationales, FlixBus France, souhaite opérer du cabotage dans des villes françaises. Pour cela, la start-up a déposé des demandes d'autorisation auprès du ministère des Transports. Quelles lignes ? Pierre Gourdain reste très discret sur ce sujet : "Nous communiquerons quand ces demandes seront acceptées par les autorités".


Une ambition de leader

Ce n'est qu'une étape. Dès que la loi Macron sera promulguée FlixBus France compte bien se lancer sur le marché des liaisons intérieures. "Notre objectif est simple. Nous voulons devenir leader sur le marché français comme nous le sommes sur le marché allemand", annonce Pierre Gourdain. FlixBus prévoit de s’attaquer aux grands corridors ferroviaires TGV ou TET, puis de lancer des transversales "permettant de désenclaver des territoires peu ou mal desservis par le train." A moyen terme, l'objectif est de desservir les trente plus grandes villes françaises avec une flotte de 80 à 100 autocars.
Pierre Gourdain ne souhaite pas être plus précis sur le tracé de ces lignes à cause de la concurrence, mais aussi parce que l'on ne sait toujours pas si la loi autorisera l'open access au-dessus de 100 ou de 200 kilomètres. La Commission mixte paritaire, réunissant les députés favorables au 100 kilomètres et les sénateurs qui préfèrent fixer la limite à 200 kilomètres, devrait se réunir dans les semaines qui viennent pour adopter le texte définit de la loi Macron. "Nous sommes très préoccupés par cette possible limite des 200 kilomètres qui pourrait mettre en péril l'intérêt même de la réforme", déclare Pierre Gourdain, qui a passé deux ans au ministère des transports entre 2008 et 2010 sous l'ère de Dominique Bussereau.

Autocariste sans autocar

Contrairement à ses concurrents FlixBus n'est pas un autocariste. Il s'agit d'une start-up qui s'est lancée en 2011, juste avant l'ouverture à la concurrence du marché allemand. Son savoir-faire est d'abord numérique et marketing. Grâce à internet qui fait le lien avec les clients et à des logiciels de planification pointus, elle optimise le remplissage de ses autocars et le niveau de ses tarifs. Elle gère aussi le service après-vente.
Mais comme il est difficile d'opérer des lignes d'autocar sans autocar, FlixBus s'est lancée dans une opération séduction auprès des autocaristes français indépendants – petites et moyennes entreprises – pour qu’ils rejoignent la start-up. "On leur permet de jouer dans la cour des grands", a déclaré Pierre Gourdain dans une interview à BFM Business. Seule condition affichée, disposer de bus récents (moins de trois ans) et grand tourisme. En clair, avec tout le confort : place pour les jambes, climatisation, connexion Internet… FlixBus travaille déjà avec 170 partenaires qui "apportent" 650 autocars desservant quotidiennement plus de 300 destinations.
Robert Viennet avec Florence Guernalec

en "Réponse rapide"
avatar
Bretillien35

Messages : 62
Date d'inscription : 19/05/2015
Age : 57

Re: FlixBus ambitionne de devenir numéro un en France des lignes régulières de car

Message par Bretillien35 le Mar 19 Mai - 21:16

Bonsoir,
Ca vient aussi d'être traité aux infos TV de 19.30 (France 3). Le prix va être déterminant et le phénomène "nouveauté" va jouer à fond au début et poser de sérieuses questions à la SNCF (qui
 a déjà vu le coup venir ce qui est scratch ).
Les IC inter régionaux ont du souci à se faire.
lol!
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 28 Juin - 10:57