FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE & PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Décembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Idbus devient Ouibus

Partagez
avatar
BiBi35
Admin

Messages : 1790
Date d'inscription : 16/08/2014
Age : 59
Localisation : RENNES BREIZH

Idbus devient Ouibus

Message par BiBi35 le Ven 4 Sep - 12:57

Idbus devient Ouibus et va ouvrir 85 nouvelles lignes d'autocar en 5 mois
3 septembre 2015 | mis à jour le 4 septembre 2015 | par Robert Viennet


Les premières lignes nationales par autocar de la SNCF seront ouvertes ce 4 septembre 2015. Il s'agit au départ de Paris de rallier, vers l'Est, Nancy, Strasbourg et, vers l'Ouest, Nantes, Le Mans et Angers au prix d'appel de 5 euros. En cinq mois, Ouibus, nouveau nom d'Idbus, va couvrir la France de 85 nouvelles liaisons desservant 35 destinations.

Depuis son lancement, en juillet 2012, Idbus la filiale autocar de la SNCF nous avait habitué à un développement progressif de son offre de lignes internationales par autocar mâtinée de quelques lignes intérieures en cabotage. Avec Ouibus, on assiste non seulement à un changement de nom, mais aussi à une révolution stratégique de la SNCF. Fini les petits pas. Chaque mois, entre septembre 2015 et janvier 2016, 85 nouvelles liaisons seront ouvertes en France desservant 26 nouvelles villes qui s'ajouteront aux 9 déjà existantes en France et 11 en Europe. Au total, le 4 janvier 2016, Ouibus, qui s'intègre dans la nouvelle offre low cost de la SNCF, proposera un réseau de 130 liaisons et 46 destinations. De quoi transporter 4 millions de voyageurs par an. Certaines lignes seront particulièrement bien servies comme Paris-Lille avec 16 allers-retours quotidiens ou Paris-Lyon avec 14 allers-retours.
"Ce sera de loin le plus gros réseau de lignes longue distance par autocar. Aucun opérateur ne met sur le marché un volume pareil en si peu de temps", s'enthousiasme Roland de Barbentane, directeur général de Ouibus. A l'évidence aiguillonné par la concurrence d'Isilines et de Flixbus, Ouibus veut occuper le terrain et vite pour devenir "la référence du marché".

Une politique de partenariat


Cette croissance très rapide est rendue possible par une stratégie nouvelle, pour la SNCF, de partenariat avec des autocaristes locaux. Au total, une quinzaine d'autocaristes ont été sélectionnés pour assurer 80% de l'offre Ouibus. La plupart sont de grosses PME indépendantes comme les autocars Philibert en Rhône-Alpes ou le Breton Salaün. Keolis, autre filiale de la SNCF jusque-là tenue à l'écart du développement de Ouibus, sera représentée par sa filiale alsacienne Striebig (racheté fin 2014) pour assurer les liaisons vers l'Est de la France. "Chaque partenaire, qui a été choisi avec le plus grand soin pour coller à nos standards de qualité achètera lui-même ses autocars et recrutera ses conducteurs, mais c'est nous qui assurerons leur formation", indique Roland  de Barbentane conscient qu'une qualité de service homogène est un enjeu important de réussite.
Les conducteurs, baptisés les "Capitaines" par Ouibus, ne seront pas seuls sur la route. Ils seront en contact permanent avec une "Tour de contrôle" située à Paris Bercy qui pourra les assister 24h/24 en cas de problème ou de panne. Elle pourra également les alerter en temps réel sur les difficultés de circulation à venir et leur proposer éventuellement un itinéraire bis. Une sorte de Bison futé personnalisé.

127 cars


Les voyageurs ne sont pas oubliés. En cas de perturbation ou de retard du car, ils pourront interroger Ouibus par le biais des réseaux sociaux et recevront en temps réel une réponse de la "tour de contrôle". En cas de bus annulé ou retardé de plus d'une heure au départ Ouibus proposera à ses passagers une autre solution de voyage ou le remboursement de leur voyage. Et en cas de retard à l'arrivée c'est un bon d'achat de 10 euros qui leur sera délivré.
D'ici 2016, la flotte Ouibus se composera de 127 cars 4 étoiles dont 8 à double étage pour assurer la liaison Paris-Londres. Chaque véhicule sera équipé de toilettes, de prises électriques et d'une connexion wifi gratuite. Les sièges qui seront attribués au moment de la réservation pour "un embarquement serein" sont inclinables et dotés de tablettes. Les bus répondront aux normes environnementales les plus strictes, a minima Euro 5, avant de passer progressivement à Euro 6 dont "les émissions sont proches de celles du train", affirme la SNCF.
Sur les 85 nouvelles liaisons, 7 s'effectueront de nuit. "Il y a une forte demande pour ces lignes nocturnes. Nous testons le marché avant éventuellement d'en proposer de nouvelles", explique Roland Barbentane.

Moins cher que le covoiturage


Autre changement par rapport aux débuts d'Idbus dont les tarifs restaient fixes dans le temps, la grille tarifaire sera revue à la baisse et variera en fonction du remplissage des cars. Les premiers prix pour un Strasbourg-Metz ou un Tours-Poitiers débuteront à 5 euros et un Paris-Lyon ou Bordeaux-Marseille à 19 euros. "Moins cher que le covoiturage", souligne Guillaume Pépy, président de SNCF mobilités. A l'occasion de l'ouverture de ses lignes en France, Ouibus propose 25 000 places au prix d'appel de 5 euros sur toutes ses nouvelles liaisons.
Enfin, last but not least, Ouibus, qui va recruter 150 Capitaines pour conduire ses cars, créera d'ici janvier 2016 300 emplois nouveaux, ce qui portera à 500 le nombre de salariés de l'entreprise. Et ce n'est pas fini si l'on en croit Roland de Barbentane qui annonce que "tous les six mois, il y aura des nouveautés. Nous voulons être agiles et répondre à la demande en fonction des réactions du marché."
Un marché qui risque d'être un peu saturé dans les mois à venir quand on connaît les ambitions des concurrents de Ouibus, l'allemand Flixbus, la filiale de Transdev isilines, l'écossais Megabus et les autocaristes de Starshipper. En attendant d'autres candidat éventuels.
Robert Viennet


Intercités | Interurbain
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 17:54