Forum consacré au Rail & TCSP en Bretagne et Pays de la Loire

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


    [RB] Guingamp/Paimpol  « la dégarnisseuse » dévore le ballast

    Partagez
    avatar
    BiBi35
    Admin

    Messages : 1713
    Date d'inscription : 16/08/2014
    Age : 58
    Localisation : RENNES BREIZH

    [RB] Guingamp/Paimpol  « la dégarnisseuse » dévore le ballast

    Message par BiBi35 le Sam 26 Nov - 10:23

    - Guingamp/Paimpol  « la dégarnisseuse » dévore le ballast
    . Vendredi 25 novembre 2016 12:30
    RELAI INFO LeChaix

    Ouest-France a écrit:

    C’est une chaîne munie de dents qui retire le ballast de sous la voie.© Ouest-France
    .elmt-detail.article .reseaux-top .link-bait { top:15px; right:20px; }  


    Elle parcourra les 36 km de Guingamp à Paimpol au rythme d’un marcheur. L’énorme machine est partie de Grâces jeudi 24 novembre.






    L’énorme train-chantier s’est mis en branle jeudi 24 novembre, à Grâces, dans les Côtes-d'Armor. Le lendemain, il a lentement atteint le passage à niveau du Roudourou, un kilomètre plus loin.

    Nouvelle étape dans la remise à neuf de la voie Guingamp-Paimpol, une énorme « dégarnisseuse » va parcourir toute la ligne, « à la vitesse d’une personne qui marche », explique-t-on à la SNCF.
    Depuis le lancement des travaux en septembre, les rails et traverses neuves ont été installées de Guingamp jusqu’à Squiffiec. Désormais, au moyen d’une large chaîne dentée glissée sous les rails, la machine colossale va labourer toute la voie, retirant le ballast sur son passage, sur 36 km.

    Vétusté de la ligne





    « Habituellement on fait plutôt l’inverse », explique le responsable des travaux, « on change d’abord le ballast, puis les rails qui reposent dessus. » Mais la vétusté de cette très ancienne ligne, créée en 1884, a obligé à repenser les plans : « on avait peur qu’elle ne supporte pas le passage de la dégarnisseuse et que les traverses lâchent en dessous. »

    Au fur et à mesure, la chaîne arrache donc le socle de la voie, qui est passé au crible au long d’un jeu de tapis roulants. Une partie est replacée sur la ligne, l’autre, inutilisable, est stockée dans des wagons à l’avant. Chaque soir, ils sont vidés sur un quai de service à Plouisy.
    La prochaine étape ne viendra que plus tard, cette fois, ce sera la « bourreuse » qui entrera en action : en remettant du ballast neuf elle assurera la mise en place définitive de la voie.
     


    _________________
    albino

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 4:08