forum consacré au rail en Bretagne ett Pays de la Loire/mobilité TCSP

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier


    Auray. Des hypothèses pour l'axe Auray-Quiberon.

    Partagez
    avatar
    Mor- bihan

    Messages : 18
    Date d'inscription : 26/10/2016
    Age : 43
    Localisation : landevant 56690

    Auray. Des hypothèses pour l'axe Auray-Quiberon.

    Message par Mor- bihan le Ven 9 Juin - 10:48

    Auray. Des hypothèses pour l'axe Auray-Quiberon.
    09.06.2017
    sunny  premières circulations ce week end sunny





    Le conseil de développement du pays d’Auray a réalisé une étude afin de trouver une solution pour soulager le trafic routier. Trois solutions sont envisagées.
    La commission transports et mobilités du conseil de développement du pays d’Auray a réalisé pendant deux ans une étude consacrée à l’axe Auray-Quiberon et à la continuité vers les îles. Elle a déjà fait un constat de la situation actuelle.
    Deux rames TER circulent sur 27 km de voie ferrée à une vitesse maximale de 60 km/h. Malgré une certaine vétusté de la ligne, 130 000 à 150 000 voyages sont enregistrés chaque année en juillet et août. De plus la moitié des voyageurs descendent du TGV en gare d’Auray. " Si elle est rénovée, la voie coûtera 800 000 € au kilomètre ", explique Marc Espa, membre de la commission.
    La première solution pour le conseil de développement serait de maintenir le tire-bouchon mais en y engageant une rénovation, ce qui ferait un coût total entre 25 et 27 millions d’euros.
    Seconde solution : la mise en place d’un tram-train qui deviendrait urbain en ville d’Auray. Il passerait par la porte Océane, rejoindrait la gare SNCF puis à l’autre bout la gare maritime de Quiberon. Coût, prohibitif, de ce moyen de transport : entre 400 et 500 millions d’euros.

    La troisième solution abandonnerait totalement le ferroviaire pour une voie routière dédiée au transport en commun, avec des bus électriques à haute fréquence.
    Plus d'informations dans Ouest-France de vendredi 9 juin et dans notre édition numérique


    _________________
     Mor-bihan
    avatar
    La Broh

    Messages : 140
    Date d'inscription : 06/07/2015
    Age : 48
    Localisation : 35

    Re: Auray. Des hypothèses pour l'axe Auray-Quiberon.

    Message par La Broh le Ven 9 Juin - 11:51

    Et pourtant la 2eme solution serait futuriste et permettrait de réactiver la liaison à l'année entre Auray et la gare maritime de Quiberon. Certes son coût est toutefois prohibitif mais l'idée a le mérite d'avoir été pensée.
    De toutes façons il va falloir mettre la main au portefeuille ou passer cette desserte à la trappe qui souffre déjà d'être estival. Quant à la  3eme solution, elle risque d'être une alternative plus compliquée à mettre en œuvre car il faudrait déclasser la voie. Par contre c'est une piste à ne pas négliger.


    _________________
    avatar
    Jojo53

    Messages : 17
    Date d'inscription : 03/11/2016
    Age : 24
    Localisation : 53

    Re: Auray. Des hypothèses pour l'axe Auray-Quiberon.

    Message par Jojo53 le Sam 10 Juin - 12:32

    La solution tram-train est coûteuse, mais peut être phasée. D'abord on modernise progressivement la voie, puis on électrifie (on peut s'arrêter là, notamment si on envisage d'envoyer des TGV jusqu'à Quiberon... hypothèse qui a aussi déjà été mentionnée).
    Plus tard on réalise les prolongements en ville dans Quiberon puis dans Auray (mais en excluant sans doute les autres types de trains -> le phasage peut être compliqué et vu comme une régression).
    avatar
    mumu 35

    Messages : 1
    Date d'inscription : 08/06/2017
    Age : 48
    Localisation : St Armel 35

    Re: Auray. Des hypothèses pour l'axe Auray-Quiberon.

    Message par mumu 35 le Sam 10 Juin - 14:11

    Si les options sont "sympathiquement envisageables", il n'en demeure pas moins que de nombreux écueils existent .
    Le 1er, non des moindres est l'opportunité économique de la demande. Ensuite les financements et la conclusion multi partenariale.
    La solution 2 amputée de sa partie urbaine Auray (petite ville de moins de 15 000 h.) et si la faisabilité de déplacer le terminus à la gare maritime (?) est avérée, est la plus pertinente. Par contre un TT n'est pas souhaitable et rencherisserait les coûts (de toutes façons il est gabarit voie normale).
    La 3eme solution irrite les "ferros" mais ne doit pas être occultée (comme l'écrit La Broh, il faudrait déclasser la voie).
    La solution médiane, réfection totale de la voie et block PR prévaut mais au regard des coûts (sauf à bricoler) il faut en effet rétablir la ligne et ça.... c'est mal barré car totomobile c'est 99,99% et pas prés de changer sauf à proposer une alternative valable.
    avatar
    Mor- bihan

    Messages : 18
    Date d'inscription : 26/10/2016
    Age : 43
    Localisation : landevant 56690

    Re: Auray. Des hypothèses pour l'axe Auray-Quiberon.

    Message par Mor- bihan le Dim 11 Juin - 9:50

    Transports. Comment désenclaver la presqu'île de Quiberon


    Publié le 10 juin 2017

    Si aucune intervention majeure n'est réalisée, « la fermeture de la ligne Tire-Bouchon devra être envisagée dans cinq à dix ans », estime Marc Espa, représentant du Codepa.
     Photo Le Télégramme

    Mercredi, le Codepa (Conseil de développement du Pays d'Auray) avait convié les élus afin de leur présenter le fruit du travail réalisé durant deux ans et demi sur les transports et la mobilité le long de l'axe Nord-sud. Après avoir fait un état des lieux qui montre les difficultés et les enjeux, la commission a présenté ses réflexions pour désenclaver la presqu'île de Quiberon.



    Sur l'ensemble du Pays d'Auray, les flux routiers sont très importants. Et sur l'axe Auray sud, il a augmenté de 43 % entre 2002 et 2013. L'obsolescence des outils de déplacement collectifs et l'inadaptation des moyens de transport public ne répondent pas aux besoins de mobilités sur le territoire. Le Codepa a souhaité alerter les élus car, compte tenu du vieillissement de la population (d'ici 2030, la population de plus de 60 ans va augmenter de 9 %), de l'augmentation des trajets domicile-travail (sur les dix dernières années, 145 ménages actifs ont quitté la presqu'île mais y ont conservé leur emploi) et de l'arrivée de la LGV, ces difficultés vont encore s'accroître.

    Dégradation de l'attractivité ?




    « Les problèmes d'accessibilité peuvent devenir pénalisants si l'on n'y prend pas garde, insiste Marc Espa, représentant du Codepa. Au vu des retombées économiques, il est indéniable que le désenclavement et même l'expansion passent par des voies d'accès performantes pour tous, touristes, résidants mais également habitants insulaires. Il est primordial de repositionner les conditions d'accès sous peine de voir se dégrader fortement l'attractivité ».

    Pour son étude, le Codepa s'est donc rapproché des principaux intéressés, comme SNCF réseau. La vétusté et la dégradation de la ligne du fameux Tire-bouchon ont été largement commentées. « On nous a clairement indiqué qu'une fermeture de la ligne devra être envisagée dans cinq à dix ans si aucune intervention majeure n'est réalisée, explique Marc Espa. Cette ligne est gérée par la Région pour un coût de 1 M€ par an. Dans le cas où le choix du maintien du ferroviaire serait décidé, un coût de 800.000 € par kilomètre est à envisager. Pour rentabiliser cette somme, la nécessité d'un fonctionnement à l'année devient une hypothèse sérieuse ».

    Un tram-train pourrait être envisagé




    Avec le maintien du ferroviaire, le Codepa s'est interrogé sur les opportunités d'envisager un tram-train, même si le coût est très conséquent. Un autre scénario présente l'abandon du ferroviaire et son remplacement par une voirie spécifique dédiée aux transports en commun. « Cette voie serait créée en lieu et place de la voie ferrée, ajoute Marc Espa. Elle servirait à la circulation de véhicule de transports innovants. L'extension de cette ligne dédiée (TCSP) pourrait se faire sur Quiberon vers la gare maritime, sur Auray gare, mais aussi vers les zones d'activités et commerciales ».




             



    _________________
     Mor-bihan

    Contenu sponsorisé

    Re: Auray. Des hypothèses pour l'axe Auray-Quiberon.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 14:02