FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE & PAYS DE LA LOIRE

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Novembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Rennes-Quimper. La crainte de l'abandon du TGV

Partagez
avatar
Bigouden29

Messages : 39
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 54
Localisation : 29 sud

Rennes-Quimper. La crainte de l'abandon du TGV

Message par Bigouden29 le Mar 7 Nov - 14:31

Rennes-Quimper. La crainte de l'abandon du TGV
Publié le 07 novembre 2017 à 08h57
©️ 


  Jolivet a dû forcer sur le chouchen !


Les TGV seront-ils remplacés par des TER, entre Rennes et Quimper ?
Jeudi, le conseil municipal de Quimper adoptera un voeu sur le désenclavement. Une interpellation destinée au ministère des Transports pour une prise en compte « volontariste, dynamique et financièrement conséquente pour assurer à long terme le désenclavement de la Cornouaille ».

Remplacé par un TER ?


Si ce voeu évoque les craintes d'une taxe (poids lourds et particuliers) sur les routes nationales et le souhait de consolider la ligne aérienne Quimper-Paris, il relaie surtout une inquiétude, celle de perdre la liaison Rennes-Quimper en TGV dans un proche avenir. « Une éventuelle rupture de charge en gare de Rennes, contraignant les passagers quimpérois à changer de train, privant de ce fait la Bretagne occidentale d'un TGV pour tous, serait tout à fait inacceptable », est-il rédigé.
En clair, c'est le spectre d'un remplacement des TGV par des TER, qui iraient à la même vitesse entre Rennes et Quimper, qui serait dans l'air.

« Un sentiment de déclassement »


Le maire, Ludovic Jolivet, préfère prévenir que guérir. « Nous tirons la sonnette d'alarme, il faut se méfier. C'est un sentiment ambiant et nous y sommes très attentifs. Nous sortons d'un grand débat public sur les trois heures entre Quimper et Paris et nous n'y sommes pas. Trois heures trente ou trois heures quarante, ce n'est pas trois heures. Il ne faudrait pas qu'en plus, arrivé à Rennes, le voyageur change de train. Il y aurait un sentiment de déclassement. Nous faisons du préventif, nous mettons la pression. Et c'est bien d'avoir un débat là-dessus ».




Les temps de desserte TGV de Brest sont sensiblement les mêmes et la radiale sud est mieux desservie TER que la radiale nord.

  

avatar
U50GD

Messages : 299
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 66
Localisation : RENNES

Re: Rennes-Quimper. La crainte de l'abandon du TGV

Message par U50GD le Mar 7 Nov - 15:00

Bonjour,

Les financiers sont très intéressés pour faire du TGV mais à condition qu'ils soient rentables donc bien remplis.
Il faut donc trouver un ami qui va organiser le fait.
Désigner un expert issu de la concurrence, dans ce cas l'aérien, et marteler très haut que certaines dessertes ne sont pas rentables.
Donc j'arrête les investissements sur les gains de temps, pour desservir quelques éloignés de la capitale, j'ai failli écrire du Capital.
Il va donc falloir se serrer les coudes et défendre de nouveaux projets pour améliorer, fiabiliser les dessertes et donc attirer de nouveaux clients.

Alain
avatar
LeChaix

Messages : 617
Date d'inscription : 29/10/2015
Localisation : Bretagne

Re: Rennes-Quimper. La crainte de l'abandon du TGV

Message par LeChaix le Mar 7 Nov - 16:23

Sur le même sujet... TGV arrêts menacés à Quimperlé ? avec la réponse du vice président de la région Bretagne en charge des transports.


http://www.letelegramme.fr/finistere/quimperle/tgv-arrets-menaces-a-quimperle-01-11-2017-11724523.php


_________________
et moi
avatar
BAPR

Messages : 71
Date d'inscription : 29/02/2016
Age : 36
Localisation : Guérande 44

Re: Rennes-Quimper. La crainte de l'abandon du TGV

Message par BAPR le Mar 7 Nov - 19:51

"ce sont les ruisseaux qui font les grands fleuves". La Bretagne n'est pas une Région de passage mais une O/D dans le jargon des transports. Il en est de même pour l'ouest des PDL, les fluxBrest/Sud Bretagne/ façade Atlantique et Sud Est ayant été repris TGV interrégionaux. Il est compréhensible qu'au delà de 3h00 de transport l'attrait TGV décroît fortement (Paris /Région). Quimper et Brest et plus généralement le Finistère sont hors des clous. Sauf a envisager de coûteux travaux de portions de  lignes nouvelles il  n' y aura aucun gain de temps a attendre. Quant à limiter les TGV à Rennes, cela n'a jamais été dans les cartons (cf plus haut). A ce train pourquoi ne pas limiter le TGV à ...Sablé !

Contenu sponsorisé

Re: Rennes-Quimper. La crainte de l'abandon du TGV

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 18:30