Rail Bretagne Pays de la Loire

FORUM ACTU/MAG du RAIL ET DES TCSP EN BRETAGNE et PAYS DE LA LOIRE

Derniers sujets

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Jeu 11 Mai - 18:42

Décembre 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Ligne St Brieuc-Loudéac. un appel au nettoyage pour la sauver

Partagez
avatar
gmx

Messages : 37
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 63
Localisation : 22262 Quintin

Ligne St Brieuc-Loudéac. un appel au nettoyage pour la sauver

Message par gmx le Ven 7 Déc - 10:09

Ligne St Brieuc-Loudéac. un appel au nettoyage pour la sauver
 07.12.2018




À l’abandon, la ligne ferroviaire entre Saint-Brieuc et Loudéac est envahie par la végétation. Les élus en appellent aux citoyens pour un nettoyage, samedi 8 décembre, à Ploufragan.

La ligne de chemin de fer entre Saint-Brieuc et Loudéac est entièrement fermée à la circulation depuis février 2017. Et petit à petit, la végétation reprend ses droits sur la voie.
La crainte des défenseurs de la ligne : qu’elle se détériore rapidement, et qu’elle ne soit plus du tout utilisable, alors que le conseil départemental, Saint-Brieuc Armor agglomération et Loudéac communauté Bretagne Centre ont lancé une étude sur le devenir de la ligne, et son éventuelle exploitation touristique.
En novembre, vingt élus ont ainsi adressé un courrier à Philippe Vanswalle, directeur clients et services de SNCF Réseau Bretagne-Pays de la Loire. Pour demander « l’entretien à titre conservatoire » de la ligne, et « assurer la sauvegarde de cet équipement structurant » .
« Si demain nous demandions à réaliser cette voie, il faudrait plus de 140 millions d’euros. Pour la remettre en fonction, il en coûterait trois fois moins (50 M €). Mais avant de savoir quelles seront les décisions prises, il faut absolument que cette voie ne disparaisse pas sous la végétation, pour dans un premier temps espérer une exploitation touristique » , développe Thibaut Guignard, maire de Plœuc-L’Hermitage.

[size=30]« Un intérêt partagé »[/size]

L’entretien de la ligne devient donc urgent en cette période hivernale. Mais rien ne bouge. Les élus locaux ont donc décidé de mobiliser les volontaires pour éviter l’abandon total de la voie. Samedi matin, ils invitent à un rassemblement au passage à niveau situé près du cimetière, à Ploufragan.
« Chacun vient avec sa bonne volonté et ses outils, afin de procéder à un entretien de la voie. Je me réjouis du fait que les communes concernées par le tracé ont fait le choix de venir sur Ploufragan, plutôt que nous fassions une opération chacun sur notre territoire. Cela prouve tout l’intérêt partagé par la préservation de cette voie. Et ensemble, nous sommes plus forts » , explique Rémy Moulin, le maire de Ploufragan.

[size=30]Alternative à la voiture ?[/size]

Alors que la question des mobilités et des alternatives à la voiture est posée avec le mouvement des Gilets jaunes, cette ligne entre Saint-Brieuc et Loudéac «  présente un intérêt pour le transport quotidien des salariés, des collégiens et lycéens. Il faut garder cet équipement en état dans cette éventualité » , estime Rémy Moulin.

« L’utilisation de ces voies a été évoquée à des fins de transport touristique mais aussi quotidien, développe l’élu. Autre intérêt non négligeable, bien au contraire, pour le fret, avec le développement du port du Légué, le parc d’activité des Châtelets, du site Génésis et ainsi éviter de nombreux transports routiers du Légué vers les Chatelets et Plaintel. »


Samedi 8 décembre 2018 , à 10 h, au passage à niveau du Goëlo, près du cimetière à Ploufragan.
avatar
U50GD

Messages : 441
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 67
Localisation : RENNES

Re: Ligne St Brieuc-Loudéac. un appel au nettoyage pour la sauver

Message par U50GD le Ven 7 Déc - 10:33

Bonjour,

Je suis toujours surpris que l'on parle du port du Légué comme générant un trafic Fret.

La ligne du Port du Légué qui par ailleurs n'est plus raccordée, présente une rampe continue de 15 à 20 mm/m et ne permet pas de remonter un tonnage important.
Il faut être conscient que lors de l'aménagement de l'avant-port, la création d'une voie ferrée n'avait que l'intérêt de toucher des subsides européennes et non de faire du trafic, ce qui malheureusement s'est produit.
On restera donc sur les belles circulations du CFCB sur cette voie.
Alain
avatar
gmx

Messages : 37
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 63
Localisation : 22262 Quintin

Re: Ligne St Brieuc-Loudéac. un appel au nettoyage pour la sauver

Message par gmx le Mar 11 Déc - 13:28

SNCF Réseau s’est engagé à procéder à une opération de débroussaillage sur la ligne ferroviaire au début de l’année 2019. Une première victoire pour les partisans d’une réouverture.

Samedi, plusieurs élus avaient invité à un nettoyage de la ligne ferroviaire, envahie par la végétation, à Ploufragan. Ce rassemblement a été l’occasion d’annoncer une bonne nouvelle, adressée la veille par SNCF Réseau.
Le propriétaire de la voie ferrée s’est en effet engagé à mener une
opération de débroussaillage de la ligne, sur les parties les plus envahies entre Saint-Brieuc et Loudéac. Un entretien qui sera confié à un Esat (établissement et service d’aide par le travail), dès le début de l’année 2019.

Élus et citoyens ont mené une opération nettoyage à Ploufragan samedi. L’occasion d’annoncer la bonne nouvelle. | Ouest-France
[size] [/size]

[size=30]Pourquoi cet entretien était-il nécessaire ?[/size]

Entièrement fermée à la circulation depuis février 2017, la voie est depuis envahie par la végétation à certains endroits. Les défenseurs de la ligne craignaient qu’elle se détériore davantage, et que son éventuelle utilisation future ne devienne impossible.
Au mois de novembre, vingt élus des Côtes-d’Armor avaient ainsi écrit au directeur de SNCF Réseau Bretagne-Pays de la Loire, pour demander « un entretien à titre conservatoire » .

[size=30]Que va-t-il se passer désormais ?[/size]

Une étude sur le devenir de la ligne a été lancée par le conseil départemental, Saint-Brieuc Armor agglomération et Loudéac Communauté Bretagne Centre. Ses résultats doivent être communiqués prochainement.
Cette étude concerne l’éventuelle exploitation touristique de la voie. Et mettra en parallèle deux possibilités : la réouverture de la ligne pour refaire circuler un train touristique ( via l’Association des chemins de fer du Centre-Bretagne, qui le proposait jusqu’en 2016), ou la création d’une voie verte à la place.
Une seconde hypothèse dont les défenseurs de la ligne ne veulent pas entendre parler. « J’aime bien les voies vertes, mais dans nos secteurs on a déjà plein de chemins de campagne , ironise Thibaut Guignard, maire de Plœuc-L’Hermitage, l’un des élus à l’initiative de la mobilisation. Rien que démonter la voie ferrée, il faudrait débourser plus de 5 millions d’euros, alors que nous avons un équipement qui a une valeur neuve de 140 millions d’euros. »

[size=30]Pourquoi les partisans de la ligne veulent sa réouverture ?[/size]

Après un éventuel retour de l’exploitation touristique, ils rêvent d’une chose : le transport quotidien de voyageurs entre Saint-Brieuc et Loudéac. Une idée dans l’air du temps… « Les Gilets jaunes le disent bien : en campagne, il n’y a pas d’alternatives à la voiture. Là, nous en avons une pour un bassin de 100 000 habitants » , argumente Thibaut Guignard.
Simon Brunet, secrétaire général de la CGT des cheminots de Saint-Brieuc, était également présent samedi, à Ploufragan.
Il est sur la même longueur d’onde : « Cet axe relie des milliers d’emplois au Pôle d’échange multimodal de Saint-Brieuc. Nous proposons d’offrir une alternative à la voiture, en articulation avec les autocars départementaux et régionaux ainsi que TEO et les bus briochins. »
Le syndicaliste y voit également un atout pour faire face à la désertification du Centre-Bretagne : « Ce n’est ni une voie verte, ni un train touristique seul qui redynamiseront cette région délaissée par les services publics ».

[size=30]Le transport de voyageurs est-il possible ?[/size]

À ce jour, l’idée peut paraître utopique, tant les financements sont serrés. « Il faudrait trouver plusieurs dizaines de millions d’euros, c’est aujourd’hui inenvisageable » , tempère par exemple Alain Cadec, le président du Département ( Ouest-France du 24 octobre).
« Allons-y pas à pas, propose Thibaut Guignard. D’abord une exploitation touristique, on verra ensuite. Il faut réfléchir à un projet à moyen ou long terme, quand une politique nationale de transports en commun sera lancée. Si un plan de réouverture des lignes secondaires est annoncé, on doit être prêt. N’insultons pas l’avenir. »



Contenu sponsorisé

Re: Ligne St Brieuc-Loudéac. un appel au nettoyage pour la sauver

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 14 Déc - 0:45